Procès Ho : Gadio « surpris et choqué » d’apprendre que…

Mardi dernier, au deuxième jour du procès de Patrick Ho, accusé d’avoir versé des pots-de-vin au Président tchadien, Idriss Déby, pour obtenir des contrats pétroliers dans son pays, Cheikh Tidiane Gadio a été appelé à la barre. Son témoignage, à charge, a duré une quinzaine de minutes, selon Les Échos.

Le journal rapporte que l’ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères, qui a facilité le contact entre Déby et Ho, a déclaré devant le tribunal avoir « été surpris et choqué » d’apprendre que les paquets remis au Président du Tchad lors d’une audience accordée à l’homme d’affaires chinois, en sa présence, contenait 2 millions de dollars (un peu plus de 1 milliard de francs Cfa).

« Je ne savais pas qu’il y avait de l’argent dans les coffrets-cadeaux, a-t-il lancé, selon Les Échos. J’ai été surpris et choqué. Deux millions de dollars en espèces dans les coffrets-cadeaux : je ne peux que penser à une tentative de corruption. »

Le journal ajoute que lorsqu’on lui a demandé pourquoi il a maintenu ses relations d’affaires avec Ho après sa fameuse dé couverte, Gadio a répondu qu’il voulait être payé pour son travail de consultant.

L’ancien chef de la diplomatie sénégalaise a reçu 400 mille dollars (un peu plus de 200 millions de francs Cfa) pour avoir, dit-on, facilité les contacts entre Patrick Ho et Idriss Déby.

Les Échos informe que Ho a fait un signe à Gadio lorsque le juge a demandé à ce dernier de l’identifier. Et que le témoignage de l’ancien ministre de Wade « doit se poursuivre ».

Cheikh Tidiane Gadio a été arrêté en novembre 2017 pour corruption présumée. Après une brève détention à New York, il a été assigné à Résidence dans le Maryland. La justice abandonnera plus tard ses poursuites contre l’ancien ministre en échange de son témoignage à charge contre Ho.

Laisser un commentaire