Procès de Khalifa Sall: Me Elhadji Diouf est encore vent debout contre le procureur

    Procès de Khalifa Sall: Me Elhadji Diouf

    Lors de la suspension d’audience du 23 janvier de Khalifa Sall, Me El Hadji Diouf est interpellé par les journalistes pour se prononcer sur la déclaration du procureur, qui pense qu’en se constituant partie civile, la ville de Dakar reconnaît la culpabilité de Khalifa Sall.

     

    Me El Hadj Diouf soutient qu'”il est normal de faire des débats, de se poser des questions, et d’avoir des réponses.” “Mais, a poursuivi l’homme de droit,  c’est le procureur qui a voulu semer la confusion, en disant qu’en se constituant partie civile, la ville de Dakar reconnaît la culpabilité de Khalifa Sall”

    Selon Me El Hadji Diouf “c’est maladroit car la ville de Dakar veut voir ce qui se passe, veut accéder au dossier, veut savoir si Oui ou Non leur maire est coupable de ce qu’on lui reproche. Et la ville sera présente au procès puisque ce sont ces derniers qui sont accusés et c’est leur argent qui est concerné. Le procès ne peut pas se faire en dehors de la ville de Dakar, ce n’est pas une reconnaissance de culpabilité mais une tentative maladroite de manipuler la presse et l’opinion pour dire que même la ville de Dakar reconnaît la culpabilité. Étant donné que la culpabilité ne sera prononcée que par le tribunal après avoir écouté toutes les parties.”

    Par ailleurs Me El Hadji Diouf a souligné que “n’importe quelle personne peut se considérer partie civile le juge ne peut pas savoir si la constitution est fondée ou pas au départ . Et c’est à la fin des débats que le résultat va tomber, et de là on saura si oui ou non telle ou telle partie civile peut être déclarée recevable mais à ce stade de la procédure, le président l’a dit, c’est une question de fond mais c’est l’agent judiciaire qui est têtu. Il veut se débarrasser et éjecter la ville de Dakar de ce procès”.

     

    tque

    Laisser un commentaire