Prix des médicaments : des Laboratoires dénoncent une « mafia » dans la chaîne de vente

Prix des médicaments

faux-médicaments-afrique
faux-médicaments-afrique

Au Sénégal, le prix des médicaments vendus est multiplié par rapport au prix d’achat. C’est ce que révèlent les laboratoires. Cette information coincide avec la hausse du prix de certains médicaments sensibles, selon le quotidien L’Observateur qui nous informe.

La direction de la pharmacie du médicament (Dpm) est-elle en phase avec la politique d’accessibilité des médicaments au Sénégal?

Sinon comment comprendre une hausse extrêmement sensible de certains prix de médicaments à l’image du Trimetabol Fl/150 ml dont le prix passe de 2 898 à 3085F, soit une hausse de 6,46% Tegretol 200mg comprimés dont le prix passe de 4 426F à 6 101F soit une hausse de 37,48%, Tensionorme comprimés qui passe de 700F au double.

Des hausses dont les autorités ne tarderaient sûrement pas à se prononcer. Surtout que des médicaments ont plusieurs similaires dans leurs pharmacies. Des sources proches des laboratoires révèlent qu' »au Sénégal le prix de vente d’un médicament, depuis le laboratoire de fabrication jusqu’au malade, est multiplié par deux« .

Si un labo vend un médicament à 1000F, le patient se le procure à 2000F soit un bénéfice de 100%.

Des sources proches du ministère de la santé renseignent qu’une lutte pour une accessibilité et une baisse du prix des médicaments est envisagée, avec la disponibilité de médicaments en générique tout comme la baisse des marges bénéficiaires des grossistes et pharmaciens.

Laisser un commentaire