Sous pression, Trump charge son ministre de la Justice, Jeff Sessions réplique

Sous pression, Trump charge son

Confronté à la crise suscitée par l’inculpation de plusieurs anciens proches collaborateurs Donald Trump s’en prend au département de la Justice.

Au cours d’une interview accordée à la chaine de télévision conservatrice Fox News, le président américain a vivement  attaqué son ministre, Jeff Sessions. Ce dernier est habitué à subir les foudres de la Maison Blanche depuis qu’il s’est récusé dans l’enquête sur les ingérences russes, mais cette fois, il a réagi plutôt sèchement.

« Les démocrates sont vraiment puissants au sein du département de la Justice. Jeff Sessions n’a jamais réellement pris le contrôle du ministère c’est quelque chose d’assez incroyable », a asséné Donald Trump dans la matinée. Et le président américain d’ajouter : « Jeff Sessions a participé à ma campagne. Il était l’un de mes premiers soutiens. C’est la seule raison pour laquelle je l’ai nommé. »

L’hôte de la Maison Blanche n’a jamais digéré le fait que son ministre se soit récusé dans l’enquête sur les ingérences russes. Il l’a répété lors de cette interview accordée à Fox News, mais c’est la première fois qu’il l’accuse aussi clairement d’incompétence et qu’il le critique avec une telle virulence.

Réponse lapidaire de Jeff Sessions

Jeff Sessions, un républicain ultra-conservateur, n’a manifestement pas apprécié. « J’ai pris le contrôle du département de la Justice le jour de ma nomination. Tant que je serai à sa tête, les actes du ministère ne seront pas influencés indûment par des considérations politiques », a-t-il répondu via un communiqué lapidaire. Un ton extrêmement ferme rarement employé pour répondre au président.

Quelques minutes plus tard, le ministre avait rendez-vous à la Maison Blanche pour une réunion prévue de longue date sur la situation dans les prisons. Les deux hommes n’auraient pas évoqué leur différend.

Laisser un commentaire