Poste de santé de Dalaba : une matrone-relais violée après sa mort

Poste de santé de Dalaba : une matrone-relais

Texte alternatif de la bannière

Du nouveau dans l’affaire de la matrone-relais au poste de santé de Dalaba dont le corps sans vie a été retrouvé dans un dépotoir de poissons. Selon Les Echos, elle a été violée après sa mort.

Tout semble laisser croire qu’elle avait subi une pénétration post-mortem avant qu’elle ne soit abandonnée dans la rue toute nue. A rappeler que la victime, qui officiait au Poste de santé de Dalaba, est décédée lors d’un accident de motos survenu dans la nuit du samedi 22 décembre 2018 entre le village de Kénioto-peulh, où elle habite et Kédougou.

La dépouille était pourtant gardée à la morgue du centre de santé de Kédougou. Mais son corps sans vie a été retrouvé bizarrement dans la rue aux alentours du centre de santé.

Laisser un commentaire