Pollution sur le Lampsar : le fleuve pue à BANGO, les poissons meurent, des cas de bilharziose notés

Pollution sur le Lampsar

Le décor est terrifiant. Des milliers de poissons morts jonchent les rivages du Lampsar. Ils sont séchés puis consommés. L’eau dégage une odeur nauséabonde. Les algues qui peuplent l’écosystème fluvial sont asphyxiées. C’est pourtant cette source qu’exploite une usine de la SDE qui alimente Saint-Louis en eau potable.

Sur l’autre bras du RAMSAR, la situation serait plus grave selon des témoins. En plus de stagnation de l’eau favorisée par la non-activation des vannes du barrage de BANGO, la prolifération des plantes envahissantes aggrave cette catastrophe qui persiste malgré les appels au secours des populations. Les riverains révèlent que plusieurs cas de bilharziose ont été détectés. Déboussolés, des pêcheurs ont pris l’initiative de couper les dangereuses plantes et de les faire dériver. La pêche et l’agriculture, les deux principales activités économiques locales sont à l’arrêt.

 

Laisser un commentaire