Politique : « ça ne coûte rien au Président Macky Sall de nommer une personne neutre chargée des élections », Dr Kane

Politique : "ça ne coûte rien

Sous le régime du président Macky Sall, la question du choix d’une personne neutre pour la gestion des élections, a toujours été une des réclamations des opposants et certains acteurs concernés. Le Dr Abdourahmane Kane, président du Parti social républicain, n’y voit aucun inconvénient à ce que le président Sall nomme une personne neutre chargée d’organiser les élections pour vue que ce choix aille apaiser la tension, dans un entretien accordé à nos confrères de Senego.

Une personnalité neutre chargée de gérer les élections

Je suis pour la nomination d’une personnalité neutre si cela permet d’apaiser la situation. Par contre, il faut éviter ce yo-yo administratif. Un président qui arrive qui nomme une personnalité neutre, un autre, demain, revient à la charge et plébiscite un partisan. Il est grand temps qu’on statue définitivement sur la question.

Si je devais dire oui, c’est juste que l’opposition ne puisse plus avoir un cheval de bataille. Le président Wade a eu des ministres qui ont organisé des élections, mais il a été battu. Le président Diouf, qui avait nommé un Général, a été battu, mais tout l’appareil d’Etat était entre les mains du Parti socialiste (Ps).

C’est un faux débat, la fraude massive n’est plus possible au Sénégal…

C’est un faux débat. Nous sommes arrivés à un niveau où il ne peut plus avoir de fraudes au Sénégal. Il faut faire la différence entre la fraude massive et les irrégularités. Les irrégularités, c’est de tous les camps. Souvent, quand on parle de fraude, on ne pense qu’à l’Etat. La fraude massive n’est plus possible au Sénégal. Les journalistes sont dans tous les bureaux de vote, on ne peut pas bourrer les urnes ou voter deux fois, c’est de la spéculation.

Maintenant pour apaiser, pour que demain qu’il n’ait pas de contestations, ça ne coûte rien au président de la République, Macky Sall, d’accéder à cette demande. Il ne faut pas prêter le flanc, il ne faut pas ouvrir la voie à des contestations. L’opposition veut un ministre neutre pour organiser les élections, je n vois pas d’inconvénient. Par contre, si le président Sall réussit à organiser les élections, s’il les perd, je ne le souhaite pas, il va falloir clore définitivement ce débat. ‘’Le ministre de l’Intérieur ne doit pas organiser les élections’’, cette page-là doit être tournée.

Les résultats sont proclamés par la presse

L’opposition doit apprendre à aller sur le terrain et arrêter de se victimiser ou de créer des scenarii pour une éventuelle défaite. C’est ça qui a toujours cours malheureusement au Sénégal. Tous les experts savent qu’on ne peut pas voler les élections.
Le Sénégal est l’un des rares pays où, au moment où on ferme les bureaux de vote, tous les partis ont leurs résultats.

C’est le seul pays au monde, à ma connaissance, à proclamer les résultats des élections par la presse. Donc, ce n’est ni la commission électorale ni la Cour suprême qui donnent les résultats. C’est en cela qu’il va falloir féliciter et accompagner cette presse, le garant de la démocratie (1ère, 2e et peut être la 3e alternance). On n’en parle pas, mais c’est inédit. Ce débat-là doit être clos, il faut avancer….

Laisser un commentaire