Politique: A Pikine, Me Abdoulaye Tine et l’Usl séduisent et promettent d’apporter de réels changements dans le département

Politique: A Pikine

Après une présence significative dans les milieux universitaires et autres cercles intellectuels, ce sont les grandes masses laborieuses du Sénégal qui sont dans le viseur de l’Usl et de son président, Me Abdoulaye Tine. En tournée nationale, les socialistes libéraux ont, ce week-end, envahi Pikine et la grande banlieue dakaroise. Et, sur le passage comme dans la salle qui a accueilli le meeting, les populations ont promis de confier à leur destin à ce fils du terroir qui n’a jamais oublié les siens.

Attendue comme le messie qui doit réparer toutes les injustices et réaliser les nombreuses promesses non tenues faites à la banlieue, par des générations de politiciens, l’Usl est finalement arrivée à Pikine. Et compte perturber les plans de l’Apr et de ses concurrents. Dans cette ville martyre, symbole d’épiques batailles politiques et qui avait toujours été le bastion imprenable du Pds, semble, aujourd’hui, avoir choisi une autre destination que celle que lui avaient désignée par les tenants du pouvoir. Et, à Pikine un nouveau leader est entré dans les coeurs et dans les foyers. Alors qu’ils ont toujours été l’objet de nombreuses convoitises, les Pikinois qui se sont toujours sentis utilisés et oubliés par les politiciens ont décidé de s’engager fermement en politique.

Cette fois ci, c’est avec Me Abdoulaye Tine et l’Usl qu’ils ont pris langue et date, pour aller à la conquête du palais de Dakar « occupé par des individus qui ont des préoccupations autres que celles des populations. » Accueilli comme le réparateur des torts, l’enfant parti des tréfonds de Guinaw Rails pour aller installer sa plaque d’avocat dans l’un de ces immeubles les plus prestigieux de la rue Friedland, à deux pas de l’Arc de triomphe et des champs Elysées, n’a pas manqué le rendez-vous de tous les espoirs. Et, sa proximité et son franc-parler ont séduit et rassuré ce peuple de la banlieue qui, après le grand mirage du Sopi, commençait, peu à peu, à désespérer de la venue d’un homme qui tiendrait, finalement, parole.

De la station de Tally Boumack -lieu emblématique des rendez-vous- à celle de Texaco où tout le complexe Kheweul Gui était aux couleurs de l’Union sociale libérale, les populations sont sorties massivement recevoir leur nouveau leader. Après lui avoir offert une haie d’honneur, des centaines de personnes ont accompagné le cortège du président de l’Usl sur les centaines de mètres le séparant du complexe. Ici, entouré des siens, Me Abdoulaye Tine n’a pas manqué d’appeler au renouvellement de la classe politique. « Il est temps que l’on reprenne ce pouvoir qu’on a confié à des incapables« , A déclaré le candidat à la future présidentielle.

Laisser un commentaire