Pénurie d’eau à Keur Massar : les habitants sont « fatigués »

    Pénurie d’eau à Keur Massar : les habitants

    Après Thiès et quelques localités de la capitale, c’est au tour de Keur Massar, banlieue de Dakar, de tirer sur la sonnette d’alarme. D’après les habitants de cette localité, les pénuries d’eau sont un problème récurrent, mais celle qui se produit en ce moment, est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. En effet, depuis 3 jours, aucune goutte d’eau du liquide précieux n’est sortie des robinets de certaines maisons, et les camions citernes de la SDE sont introuvables. Témoignages…

    « Nous sommes tout le temps confrontés au manque d’eau. Ici, à Keur Massar, l’eau ne coule des robinets que pendant la nuit. On en profite d’ailleurs pour nous ravitailler mais cette fois-ci, nous sommes restés pendant 3 jours à attendre sans qu’une goutte d’eau ne coule des robinets. Maintenant, nos réservoirs sont à plat. Nous sommes vraiment fatigués d’être tout le temps confronté à ce problème », déclare Moussou, femme de ménage à l’Unité 4 des Parcelles Assainies de Keur Massar.

    Ndéye Diallo, quant à elle, peine à comprendre comment les autorités peuvent priver une population du liquide précieux, 3 jours durant. « Comment peut-on nous couper l’eau durant 3 jours, s’interroge-t-elle. J’habite au premier étage d’un immeuble mais même en temps normal, on a d’eau que durant la nuit car la pression est trop faible pour arriver jusqu’au premier étage. Et pour ceux qui sont au-dessus de moi (ceux qui habitent plus haut), je ne vous dis pas le calvaire qu’ils vivent », déclare cette pensionnaire de Keur Massar, corroborant ainsi les propos de Moussou.

    Âgée d’une quarantaine d’année, Ndéye, avec une pointe d’ironie, fait savoir que les camions citernes de la SDE sont introuvables dans cette zone. « Peut-être qu’ils se sont trompés de chemin ou qu’ils ne savent pas où se trouve Keur Massar, mais en tout cas, on en a pas vue un seul par ici », lance-t-elle.

    Heureusement, un puits, tout près de la mosquée de l’Unité 4 des Parcelles Assainies de Keur Massar, permet aux habitants de se ravitailler en eau. Mais, même là, un autre problème subsiste.

    Coumba, mère de famille et habitante de Keur Massar témoigne. « C’est vrai que ce puits aide beaucoup mais pour nous qui habitons à quelques kilomètres, c’est difficile de faire la navette avec des seaux pour nous ravitailler », dit-elle.

    Il y’a quelques jours, la Sénégalaise des eaux (SDE) avait confirmé la pénurie d’eau dans certaines localités de Dakar, affirmant avoir identifié le problème et qu’une solution allait être trouvée. Son directeur général, Abdoul Baal, assurait même sur la Rts, que la situation allait revenir à la normal dans les prochaines heures. Plus d’une semaine après ces déclarations, la population de Keur Massar n’a encore rien remarqué de positif, bien au contraire.

    SeneNews

    Laisser un commentaire