Marche de l’opposition : «Nous ne voulons pas de Aly Ngouille Ndiaye pour l’organisation des élections» Woré Sarr

Marche de l'opposition

L’opposition retrouve la rue. Le parti démocratique sénégalais (Pds) et ces alliés marchent pour des élections transparentes au Sénégal. Ils sont au moment où ces lignes sont couchées à la Place de la Nation (Ex-Obélisque). Présente à cette marche, Woré Sarr s’est confié au reporter de Actusen.sn.

« Nous sommes venus manifester notre mécontentement car le fichier n’est pas fiable. Il y a beaucoup d’imperfections dans le fichier électoral. Nous voulons qu’ils y aient des élections transparentes et démocratiques. Le Sénégal est un et indivisible. On ne cesse de le rappeler, nous ne voulons pas de Aly Ngouille Ndiaye pour l’organisation des élections. Lui, il persiste et signe que c’est le président qui lui a nommé et que tant qu’il le veut, il sera chargé d’organiser ces élections. De notre conviction, on ne peut pas être juge et partie. Aly Ngouille n’est pas une personnalité neutre», fulmine-t-elle d’emblée.

La députée d’ajouter : « Aly Ngouille avait fait une déclaration. Il avait notamment dit qu’il ferait tout pour que les militants de Macky Sall s’inscrivent sur les lites électorales. Mais aussi qu’il ferait tout pour que les militants de l’APR retirent leurs cartes et aussi pour qu’ils aillent voter pour donner un deuxième mandat à Macky Sall. Donc, il y a un proverbe français qui dit qu’on ne peut pas être juge et partie».

«Qui parle du Pds sait qu’on a marché 27 ans avant d’accéder au pouvoir. Macky Sall, notre frère paternel, il faisait toutes ses manifestations sur cet endroit jusqu’à accéder au pouvoir. Nous aussi nous voulons revenir au pouvoir. Nous allons marcher, nous allons parler mais nous ne saccagerons les biens du pays. Le pays a été construit par Me Abdoulaye Wade et son pouvoir. Nous n’allons pas casser des voitures, ni les brûler ni faire autres choses», poursuit-elle.

Laisser un commentaire