Palais de justice de Dakar : Ngaaka Blindé finalement libéré

Palais de justice

Texte alternatif de la bannière

Ngaaka Blindé est finalement libre. Arrêté, il y a de cela presque une année, le rappeur était derrière les barreaux pour détention de fausses coupures à hauteur de 5 millions de FCFA.

Pour sa défense, Ngaaka Blindé avait souligné que ces fausses coupures devaient servir à un tournage de clip vidéo. Le 18 septembre dernier, la Chambre criminelle qui avait hérité le dossier, s’est déclarée incompétente. Et, c’est ce qui fait que l’affaire a finalement atterri devant le juge correctionnel.

Aujourd’hui face au juge, le rappeur campe sur sa position : « Si je savais que c’était une infraction, je n’allais pas me procurer ces billets imprimés », s’est-il défendu dès l’entame. Toutefois, le rappeur a ému le public venu assister au procès, lors qu’il a fondu en larmes suite à une question de son avocat.

Sa sentence prononcée, le public a laissé explosé sa joie entre pleurs et ouf de soulagement : l’émotion était palpable.

Laisser un commentaire