Mortalité maternelle à Diourbel : 30 cas au premier semestre de 2018

Mortalité maternelle à Diourbel

La situation de la mortalité maternelle dans la région de Diourbel est sur une tendance baissière, mais reste toujours alarmante. Au premier semestre 2018, la région a enregistré 30 cas de décès maternels. En 2017, le nombre de décès est passé à 85, une baisse par rapport à celui de 2016 qui était de 115 cas recensés.

C’est le médecin-chef de la région médicale, Balla Mbacké Mboup, qui donne l’information. Il recevait la caravane de l’Association des journalistes en santé population et développement (Ajspd).

«Ces chiffres ne concernent pas les décès survenus dans les maisons et les villages, car ils ne sont pas recensés au niveau services de santé», précise-t-il.

Avant d’ajouter : «il y a quelques années, les études démographiques et sanitaires (Ndlr: la date et la source de l’étude n’ont pas été précisées) avaient recensé à Diourbel 315 décès de femmes pour chaque 5000 naissances vivantes.»

A l’en croire, un Comité régional de développement sera organisé la semaine prochaine, pour rendre compte aux autorités des efforts consentis dans la lutte contre la mortalité maternelle. Mais la région médicale ne veut pas dormir sur ses lauriers car la mortalité maternelle constitue un défi majeur au niveau de la région de Diourbel. «Nous sommes toujours à plus d’une centaine de décès par an», renseigne-t-il.

Laisser un commentaire