Modernisation du «Daaka» : Aly Ngouille Ndiaye réaffirme la volonté du gouvernement

    Modernisation du «Daaka» : Aly Ngouille Ndiaye réaffirme la volonté du gouvernement

    Modernisation du «Daaka» : Aly Ngouille Ndiaye réaffirme la volonté du gouvernement

    Le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye a réaffirmé, hier, la volonté du gouvernement à «mener à bien les travaux de modernisation du site de la retraite spirituelle». Venu présider la cérémonie officielle tenue hier, à la veille de la clôture de la retraite spirituelle de ce matin, le ministre a visité le site et demandé des prières pour le pays. Il a exhorté les auteurs d’actes délictuels à s’«inspirer de l’exemple de l’Islam et du daaka».

    «La poursuite des travaux se fera conformément aux directives du président de la République qui, depuis l’incendie de l’année dernière, nous a instruit d’envisager des travaux qui permettent aux fidèles une bonne retraite spirituelle», a indiqué le ministre. Accompagné du gouverneur de la région de Kolda, Ousmane Kane, le ministre de l’Intérieur a sacrifié aux deux prières de l’après-midi avec l’assemblée de fidèles qui connaît un surplus avec les derniers pèlerins qui ont rallié le site à la veille de la clôture du «daaka». «Les travaux engagés seront bien poursuivis comme l’a suggéré le chef de l’Etat qui veut mettre les moyens nécessaires pour la réussite du «daaka», et pour qu’aussi bien l’eau, les habitats que les voies et tout le nécessaire soient disponibles pour les pèlerins», a rassuré le ministre Ndiaye.

    Force des prières
    Louant les bienfaits du «daaka», le ministre s’est réjoui qu’une «pareille assemblée se réunisse ici rien que pour adorer Dieu». C’est pourquoi, il ne doute point que cette retraite puisse «inspirer et servir de leçon pour tous ceux qui sont dans le mauvais chemin». Il soutient que la pratique islamique et le respect des recommandations divines peuvent ramener certains «égarés à retrouver le droit chemin», en indexant les auteurs de «crimes, viols ou enlèvements d’enfants» qu’il invite à «méditer l’exemple du daaka».

    Se disant «persuadé de la force des prières», Aly Ngouille Ndiaye a exhorté les autorités spirituelles à conjuguer leurs «efforts avec les autorités temporelles puisqu’elles ont, en définitive, les mêmes objectifs, c’est-à-dire que la paix et la sécurité puissent prévaloir dans le pays». Il a aussi sollicité des prières en faveur du Chef de l’Etat afin qu’il puisse mener à bien les projets qu’il nourrit pour le pays.

    Le jeune frère du khalife, Ibnou Oumar Bâ, a souhaité la bienvenue au ministre pour sa première venue et sa délégation. Pour lui, chaque année, le «daaka» enregistre un plus avec de nouveaux venus. «Thierno est très heureux de votre posture et prie pour qu’aboutisse votre volonté de moderniser les foyers religieux et d’atteindre vos projets pour le pays», lui a-t-il lancé.

    Thierno Ibnou Oumar a fait remarquer que la «retraite spirituelle enregistre chaque année plus de monde, d’où l’importance d’épouser les contours de l’évolution des pèlerins pour mieux conduire et tenir les travaux nécessaires. Aussi a-t-il indiqué que la «noble et louable intention des autorités de moderniser les foyers religieux sera couronnée de succès puisque Allah ne rétribue que cette intention». Et ce «daaka» n’est que «bienfaits et Islam», selon Thierno Ibnou Bâ. Le khalife a prié pour les autorités et le pays.

    Laisser un commentaire