Meurtre de Mariama Sagna: Création d’un organe de veille et d’alerte prônée

Meurtre

Pour éviter un « séisme social et politique » au Sénégal suite au meurtre de la militante de Pastef à Keur Massar qui a provoqué une onde de choc profonde en cette période de pré-campagne, les Nouvelles perspectives Panafricaines opte pour la mise en place d’un organe de veille et  d’alerte.

Le forum international, de dialogue, de réflexions pour la paix en vue d’un développement humain durable interpelle l’opinion nationale et internationale pour la tenue  d’élections apaisées dans « ce pays jadis vitrine de la démocratie en Afrique. »

Dans un communiqué parvenu à nos confrères de IGFM, les NSP considèrent que « le droit à la vie  est un principe sacré et universel, c’est pourquoi  NSP appelle chaque citoyen à une introspection, une autocritique idéologique pour  endiguer cette spirale de violence, véritable menace à la cohésion sociale.»

Boubacar Seye et ses camarades condamnent avec la plus grande fermeté  cet assassinat  et exhorte l’Etat par le billet du procureur à s’autosaisir pour mettre toute la lumière sur les circonstances de ce drame.

Laisser un commentaire