Me El Hadji Diouf : « Ce sont les juges qui jettent le discrédit sur la justice »

En conférence de presse mardi, les avocats de Assane Diouf, Mes Ciré Clédor Ly et El Hadji Diouf n’ont pas été tendres envers le procureur de la République.

Les deux avocats ont attaqué Serigne Bassirou Guèye, qui selon eux, maintient arbitrairement leur client en détention. « Aucune plainte n’est déposée contre lui, martèle Me El Hadji Diouf, repris par « Les Echos ». C’est un dossier où il n’y a aucune partie civile. Tout a été clair. Assane a toujours assumé ses propos, car il n’a commis aucun délit ».

Selon Me El Hadji Diouf, le parquet voulu faire croire aux Sénégalais, particulièrement à la communauté mouride qu’Assane Diouf a manqué de respect à leur porte-parole, Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké. Or, dit -t-il, ce dernier a dit qu’il n’entendait pas porter plainte.
«Il n’y a rien à reprocher à Assane Diouf. Il aurait pu être jugé et libéré trois jours après son arrestation. Mais, on l’a envoyé devant un juge d’instruction pour lui pourrir la vie », dénonce-t-il.

Pour sa part, Me Ciré Clédor Ly dénonce ce qu’il qualifie de détention arbitraire de son client. «Depuis le 16 avril 2018, date de renvoi d’Assane Diouf devant la juridiction de jugement, le parquet s’est assis sur la procédure et refuse de le faire comparaitre devant un juge. Ce qui conforte notre avis et notre analyse, selon laquelle le citoyen Assane Diouf a un problème avec un vengeur et non avec la justice », martèle-t-il, avant de conclure : « l’opinion publique doit être informée que Assane Diouf subit présentement une véritable détention arbitraire ».

«Ce sont les juges qui jettent le discrédit sur la justice. Et ces juges devraient être arrêtés en ce moment si on doit sanctionner. Parce qu’un juge qui viole la loi commet un délit. Ce juge mérite d’être arrêté et envoyé en prison», ajoute Me El Hadji Diouf.

Laisser un commentaire