Manifestations : «L’opposition doit savoir que force restera à la loi» Aly Ngouille Ndiaye

Manifestations

Le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique a réagi aux manifestations de l’opposition qui secouent, depuis la publication de la liste provisoire des candidats à la prochaine élection présidentielle, certains quartiers Dakar. Aly Ngouille Ndiaye, qui a minimisé ces «foyers de tensions», assure que l’État y fera face. L’information est donnée par L’Observateur dans sa parution de ce mercredi.

«Ce n’est pas la première fois qu’on vit ça, surtout qu’on s’achemine vers la présidentielle. En 2000 et 2012, nous avons aussi connu pareilles situations au Sénégal. Les gens vont revenir à la raison et respecter les lois auxquelles tout le monde va se soumettre. L’opposition doit savoir que force restera à la loi», a-t-il prévenu, hier, en marge du Crd sur la ziarra de la famille Omarienne.

Aly Ngouille Ndiaye a souligné que «l’État ne toléra aucune violence et que la présidentielle se tiendra à date échue». Et d’ajouter : «Il y aura bel et bien élection au Sénégal. Ce ne sont pas ces manifestations qui changeront le calendrier républicain». Faisant ainsi allusion au Parti démocratique sénégalais (Pds) et aux partisans de Khalifa Sall qui martèlent qu’il n’y aura pas d’élection sans leurs candidats.

Laisser un commentaire