Démission de Mame Mbaye Niang : les conditions d’un retour dans le gouvernement

Démission de Mame Mbaye Niang : les conditions d'un retour dans le gouvernement

Mame Mbaye Niang, qui a annoncé sa démission du ministère du Tourisme, serait prêt à revenir sur sa décision. À une condition : qu’on lui offre la possibilité de laver son honneur terni par le scandale du Prodac.

Selon le quotidien Source A, qui cite ses proches, le ministre démissionnaire souhaiterait être auditionné par les corps de contrôle de l’État. Que ça soit l’Ofnac, la Cour des comptes, l’Ige, tout le monde sauf un : l’Inspection générale des finances (Igf).

Et pour cause. Les mêmes sources indiquent que Mame Mbaye Niang ne ferait pas confiance à ce démembrement du ministère de l’Économie, des Finances et du Plan d’Amadou Bâ ; celui-ci étant présenté par certains médias, à tort ou à raison, comme un des détracteurs du désormais ex-ministre du Tourisme, et à la l’origine des fuites dans la presse sur le rapport de l’Igf sur la gestion du Prodac.

Toujours selon la source, Mame Mbaye Niang est prêt à être sanctionné, si les corps de contrôle dont il sollicite l’arbitrage trouvent contre lui des preuves de mauvaise gouvernance, le cas échéant.

 

Laisser un commentaire