Lourd bilan après le passage de tempêtes de sable dévastatrices en Inde

    Lourd bilan après le passage de tempêtes de sable dévastatrices en Inde

    Lourd bilan après le passage de tempêtes de sable dévastatrices en Inde

    Le bilan s’alourdit en Inde. Au moins une centaine de personnes ont été tuées dans des tempêtes de sable qui ont frappé le nord de l’Inde dans la nuit de mercredi à jeudi, notamment la ville d’Agra, qui héberge le célèbre Taj Mahal.

    Ces tempêtes sont parmi les plus meutrières et dévastatrices que l’Inde ait connues ces dernières décennies. Au moins 98 personnes ont été tuées, après le passage de vents qui ont soufflé dans le nord du pays, à plus de 130 km/h. Dans l’État d’Uttar Pradesh, 65 personnes ont été tuées ; dans le Rajasthan voisin, ils sont au moins 33 à avoir péri, ont indiqué les autorités de gestion des catastrophes de ces deux régions.

    Le Pendjab, plus au nord, a pour sa part recensé deux victimes et le Madhya Pradesh, davantage au sud, deux morts également.

    La plupart des morts sont attribuées à des chutes d’arbres, de pylônes électriques et de murs abattus par le souffle.

    Des tempêtes similaires surviennent chaque année en Inde mais celle-ci est particulièrement meurtrière. Le bilan pourrait être amené à s’alourdir alors que les secouristes s’affairent encore dans les décombres.

    « Attristé par les vies perdues en raison des tempêtes de sable dans plusieurs endroits d’Inde. Condoléances aux familles en deuil », ont tweeté les services du Premier ministre Narendra Modi.

    « C’était un cauchemar »

    Propriétaire d’un hôtel à Alwar, dans le nord du Rajasthan, Shivam Lohia a dû abandonner sa voiture sur la route et courir pour sauver sa vie après avoir manqué d’être emporté par le vent. « Je n’ai pas vu une tempête aussi dévastatrice depuis au moins 25 ans. Tout le monde avait peur et cherchait à s’abriter alors que les arbres et les maisons s’envolaient. C’était un cauchemar », a-t-il décrit à l’AFP.

    Le district d’Agra, où se situe le Taj Mahal, est la région la plus lourdement affectée, avec 43 décès répertoriés à ce stade. Le célèbre mausolée moghol est lui intact. Le mois dernier, une tempête avait fait 15 morts et brisé deux tourelles décoratives aux entrées du site du Taj Mahal.

    En fin de journée mercredi, un voile blanc avait enveloppé la capitale New Delhi, brouillant la visibilité avant de céder la place à de violents orages. Aucun décès n’a été signalé dans la mégapole.

    Laisser un commentaire