Langue de Barbarie : «On ramassera les gens par centaines si rien n’est fait» Cheikh Bamba Dièye

Langue de Barbarie

La gestion de l’avancée de la mer qui a fait des dégâts dans la Langue de Barbarie par l’Etat est catastrophique. C’est l’avis de Cheikh Bamba Dièye qui trouve que le régime du Président Macky Sall est plus préoccupé par le Train express régional (Ter) que par les populations de la Langue de Barbarie.

«Je n’ai jamais cessé de dénoncer ce qui se passe au niveau de la Langue de Barbarie. On a une menace directe sur plus de 100 000 personnes. C’est encore symptomatique de la gouvernance sous Macky Sall. Et le phénomène du changement climatique est devenu un phénomène mondialisé. Donc il ne sert à rien de dire que nous ne le savions pas alors que c’est sûr qu’à chaque année, il va prendre de l’amplitude», a-t-il déclaré en marge de la réunion des députés du groupe parlementaire Liberté et Démocratie jeudi au siège de Bokk Gis Gis.

Selon lui, les répercussions des houles dangereuses ont atteint un niveau qui menace les riverains. «Et si nous ne faisons rien, les années qui vont venir, c’est par centaines que nous allons ramasser les gens.»

L’ancien maire de Saint-Louis de poursuivre : «La question c’est, comment est-ce qu’au Sénégal, nous sommes capables de nous endetter à hauteur de 1500 milliards de francs Cfa pour 45 kilomètres d’un Train Express régional alors que nous avons besoins de 100 milliards de francs Cfa pour sauver 100 000 personnes ?»

Le parlementaire de conclure : «Ce qui se passe est monstrueux et nous n’avons pas des hommes qu’il faut là où il faut. Ce qui intéresse le régime c’est de faire des investissements monstrueux sans intérêts où ils pourront siphonner de l’argent publique et nourrir une horde de transhumants qui ne servent à rien.»

Laisser un commentaire