Kounkané : Décès d’un brillant élève candidat au Baccalauréat au jury 1.011.

Djiby Sadio un candidat au bac du lycée de Kounkané, dans le département de Vélingara (sud), est décédé, hier vendredi, quelques minutes après avoir subi l’épreuve du jour, au centre du CEM1, a appris le correspondant du portail web Kewoulo.

« C’est un candidat au baccalauréat au jury 1.011. Il a rendu l’âme quelques instants après avoir composé dans la matière du jour, hier matin. C’est une grande douleur, une grande tristesse de perdre un fils en plein examen, alors qu’il nourrissait le rêve de réussir et d’aller poursuivre ses études supérieures pour servir notre société et son pays », a dit ​Mamadou Diang Bora Diallo, président de l’association des parents d’élèves dudit lycée.

Selon lui, le jeune garçon se plaignait de maux de ventre ces derniers temps, mais avait tenu, malgré tout, à passer les épreuves du baccalauréat.

 

« Il a senti des maux de ventre, et s’en est ouvert à l’entourage qui lui est venu au secours. C’est ainsi qu’il a été acheminé d’urgence au poste de santé de Kounkané, où il a rendu l’âme », a expliqué M. Diallo.

 

« C’est son oncle, un professeur d’histoire et de Géographie servant au lycée de Kounkané qui l’a fait venir de Dakar pour mieux l’encadrer ici. Hélas, aujourd’hui, nous sommes sous le choc », a ajouté Mamadou Diang Bora Diallo.

 

« C’était un brillant élève. D’ailleurs, il a une moyenne de 12 et plus au second semestre malgré les nombreuses perturbations notées durant cette année scolaire », avait expliqué son oncle.

 

Le proviseur du lycée de Kounkané, informé, a immédiatement saisi l’inspecteur d’académie (IA) de Kolda, le sous-préfet de l’arrondissement de Saré Coly Sallé, dont relève Kounkané, et la gendarmerie de Diaobé-Kabendou pour les procédures administratives.

 

Une fois celles – ci terminées, l’ambulance des sapeurs-pompiers de Kounkané a acheminé le corps sans vie du jeune garçon à la morgue du district sanitaire de Vélingara en attendant l’enterrement prévue ce samedi 05 septembre 2020.

Laisser un commentaire