Kaffrine : ils plantent une paire de ciseaux dans le dos de leur voisin

Kaffrine : ils plantent une paire de ciseaux dans le dos de leur voisin

Kaffrine : ils plantent une paire de ciseaux dans le dos de leur voisin
Kaffrine : ils plantent une paire de ciseaux dans le dos de leur voisin

A Diockoul Mbélbouck, une localité située dans le département de Kaffrine, le différend ayant mis aux prises les membres de la famille Ségnane à leur voisin est sur toutes les lèvres. Au cours d’une querelles, les Ségnane ont pris à partie leur antagoniste, en lui plantant dans le dos une paire de ciseaux, lui occasionnant 6 mois d’incapacité temporaire de travail (Itt).

Le climat morose qui prévalait depuis belle lurette entre la famille du vieux Malick Ségnane et celle de son voisin de quartier, le sieur Babacar Ndao, s’est littéralement dégradé. Ce, à la suite d’une querelle de voisinage qui a opposé, mercredi dernier, les deux camps qui partagent le même quartier, sis dans la commune de Diockoul Mbelbouck.

Ce jour, aux environs de 9 heures, le cultivateur Babacar Ndao qui s’affairait à des travaux de nettoyage à la devanture de son domicile, est soudainement interpellé par l’un des vieux Ségnane. Babacar Ségnane l’accuse d’avoir déposé des ordures devant le portail de leur maison. Le vieux ségnane s’est invité dans la bagarre en compagnie de ses deux enfants, il a sauvagement rudoyé leur voisin.

Le sexagénaire a brandi une paire de ciseaux qu’il a remis a son fils Babacar qui l’a planté dans le dos de leur antagoniste et qui par la suite à commencer à se vider de son sang.

La victime sera secourue par ses voisins qui l’ont acheminée à l’hôpital régional de kaffrine, d’où elle sera évacuée a l’hôpital Fann (Dakar). Une plainte contre les Ségnane a été déposée par la famille de la victime. Cueillis, Malick Ségnane et ses enfants sont placés en garde à vue, avant d’être déférés au Parquet de Kaolack pour coups et blessures volontaires.

Laisser un commentaire