Linguère : les premières pluies ont décimé une bonne partie du cheptel

Linguère : les premières pluies ont décimé une bonne partie du cheptel

Les pluies tombées, il y a 48 heures à Dakar et dans le reste du pays, ont coûté la vie à certains et causé d’énormes dégâts. A Linguère, une bonne partie du cheptel a été décimée. Les éleveurs, dans le désarroi, lancent un appel à l’aide.

« Deux de mes bœufs sont morts. Quinze autres ne peuvent plus se lever. Dix-sept moutons sont aussi morts« , liste El Hadji Djella Kâ, l’une des victimes.

Awa Alassane Sow, déplore aussi d’énormes pertes. « Mes bergers m’ont informée de la mort de quarante moutons et de deux vaches. Pendant la pluie, j’ai essayé d’allumer un feu pour les réchauffer en vue de les sauver ».

Du côté du service de l’élevage, on explique la situation par la fragilité du bétail à cause du manque de pâturage.

« C’est récurent (après) chaque première pluie, indique Mamadou Moustapha Cissé, chef du service de l’Elevage. Je peux dire que c’est une situation tout à fait normale puisque nous vivons une période très difficile déjà par rapport à l’alimentation des animaux. Et que la forte pluie enregistrée va créer beaucoup de froid chez les animaux. Qui peut entraîner ces pertes ».

Laisser un commentaire