Hautes tensions à l’Ucad : les étudiants manifestent, les travailleurs du Coud sans salaire depuis 3 mois

Hautes tensions à l'Ucad : les étudiants

Le climat est tendu à l’Ucad. La situation était tendue ce matin au niveau de l’université Cheikh Anta Diop. En effet, les étudiants orientés dans les universités privées sont passés à la vitesse supérieure, ceux de la facultés des Lettres dénoncent les mauvaises conditions d’étude et les travailleurs du Coud sont restés sans salaire depuis 3 mois.

Ils l’ont dit et ils l’ont fait. L’heure n’est plus au débat ni aux rencontres, c’est le moment de se faire entendre afin d’être pris en compte. En tout cas, c’est que les étudiants orientés dans les privés ont fait comprendre.

Après leur dernier point de presse tenu quelques jours avant le grand Magal de Touba, les étudiants du privés sont passés à la vitesse supérieure en manifestant ce matin sur l’avenue Cheikh Anta Diop pour exiger le paiement de la dette (13 milliards) après les 3 milliards.

Mais le pire a été évité. Après des jets de pierre par les étudiants et des lacrymogènes par les policiers, le calme semble revenir. Mais les étudiants ont donné rendez-vous le mercredi, même heure, même lieu.

Par ailleurs, leurs camarades de la faculté des Lettres aussi ont eu à manifester pour réclamer de bonnes conditions d’études. Ces étudiants dénoncent les conditions dans lesquelles, ils vivent et qu’ils trouvent « inconfortable ».

Mais la colère n’est pas seulement sur les étudiants. Il se trouve aussi que les travailleurs du Centre des oeuvres universitaires de Dakar (Coud) sont restés 3 mois sans salaire.

 

Laisser un commentaire