harcèlement : suicide d’une adolescente de 16 ans victime d’intimidation sur les réseaux sociaux

harcèlement : suicide d'une adolescente de 16 ans

Une jeune adolescente britannique de 16 ans s’est pendue cette semaine. Selon les premiers éléments de l’enquête, Sian Waterhouse était la cible de cyber-harcèlement depuis plusieurs semaines.

Le cyber-harcèlement tue. En Grande-Bretagne, une adolescente de 16 ans s’est donnée la mort après avoir été victime d’intimidations répétées sur les réseaux sociaux Snapchat et Facebook. Sian Waterhouse venait de se disputer avec ses amis quand elle a décidé de mettre fin à ses jours. L’adolescente britannique s’est pendue.

Selon les premiers éléments de l’enquête relayés par nos confrères britanniques du Mirror, Sian Waterhouse était la cible de cyber-harcèlement depuis plusieurs mois. L’adolescente, de nature très anxieuse, s’auto-mutilait depuis de nombreux mois, et était suivie par un psychothérapeute. Ces dernières semaines, ce dernier lui avait préconisé de fermer ses réseaux sociaux.

« J’ai l’impression que mon cœur est en train de couler ». Tels sont les derniers mots que l’adolescent a prononcés avant de se donner la mort. Sian Waterhouse venait de se disputer avec ses amis. Les parents et beaux-parents de la jeune adolescente ont évoqué une jeune fille « pétillante et amusante » qui vivait un train de vie un peut plus banal.

Elle s’amusait toujours et riait. Après le premier épisode d’automutilation, elle a commencé une thérapie avec l’équipe du Service de santé mentale pour enfants et adolescents. Depuis, elle se portait bien. Son thérapeute a souvent dit qu’elle s’auto-détruisait, mais elle semblait allait mieux«  a déclaré Phillip Noyland, son beau-père, qui a souligné que sa belle-fille était victime « d’intimidation » sur les réseaux sociaux depuis Noël. Le 25 décembre dernier, les parents de Sian lui avaient offert son premier téléphone portable.

 

Laisser un commentaire