Edito : Macky cautionne et encourage le vol, les fuites du Bac des effets secondaires de sa politique

Edito : Macky cautionne et encourage le vol,

0

 

Le Sénégal ne bruit pas seulement présentement que de la fièvre des élections législatives prévues à la fin de ce mois. Les fuites aux examens du Baccalauréat de cette année-scolaire ont fait la Une de l’actualité. Ce qui indique le niveau de dégradation du système éducatif de notre pays. La lutte, la musique et la danse ont fini par déprécier la licence, la maîtrise et le doctorat. Elèves et Etudiants en sont ainsi arrivés à intensifier la triche, avec la complicité d’enseignements véreux. La vérité est que le Bac est bel et bien vendu au Sénégal. De l’argent est réclamé aux garçons, les filles payent par leurs corps. Mais au-delà d’une enquête approfondie pour sanctionner les coupables, ces fuites accusent les autorités en charge de l’enseignement autant que le système. Du temps du Président Diouf les assises de l’éducation avaient été organisées. N’empêche le mal demeure. Car l’école ne peut être que le reflet de son milieu. La vérité est que tout se vend au Sénégal. Même le Président est obligé d’acheter des transhumants et des militants. Ainsi repenser l’éducation devra commencer par revoir nos valeurs sociétales. Car c’est le Sénégal qui doit faire son introspection. Le mérite est ravalé à l’arrière-plan. Tout est arrangé. Sous Macky même les nominations ministérielles et à la tête de directions sont vendues, autant que la figuration dur la liste des candidats à la députation. Macky en demandant à ses directeurs de gagner à tous les prix en décaissant leurs fortunes, quitte à vendre leurs moutons et chèvres, cautionne et encourage le vol. Car ses directeurs dilapident des centaines de millions volés au peuple, pour sa réélection. Puisque la vente du petit bétail d’une maison ne peut en aucun cas générer des milliards pour remporter un scrutin.

xibar.net

Laisser un commentaire