Décès de Sidy Lamine Niasse: Pierre Goudiaby salue l’ami et le journaliste qu’il adorait écouter

S’il y a des hommes qui refusent encore de croire que Sidy Lamine Niasse ne soit réellement plus de ce monde, Pierre Goudiaby Atépa en fait partie. Le bâtisseur qui devait rencontrer le patron de presse cette semaine a du mal à croire que son ami Sidy Lamine n’est plus de ce monde.

Alors qu’il devait recevoir l’emblématique patron du groupe Walfadjri dans la semaine, le bâtisseur et candidat déclaré à la présidentielle du Sénégal a appris, ce matin, la triste nouvelle de la disparition de Sidy Lamine Niasse. Pionnier de l’entreprise de presse au Sénégal,  le Mollah de Sacré a aussi été le formateur infatigable de dizaines de journalistes de talents tous passés à l’école de Walf. Bien que « arabisant », cet illustre fils de Kaolack, dont la voix ne laissait personne indifférente, a réussi à s’imposer comme le partenaire obligé avec qui tous les derniers présidents ont composé. Et lorsque cet homme que l’on a cru presque éternel s’éclipse, des amis -comme Pierre Goudiaby Atépa- ont du mal à accepter l’évidence.

« C’est l’incrédulité. On n’y croit pas, à priori. Et quand on vérifie on se rend compte que c’est vrai. Sidy Lamine Niasse pour, c’est d’abord un ami. » A d’emblée déclaré Pierre Goudiaby joint par la rédaction de Kewoulo. Aussi, le patron de Sénégal Rek a déclaré que, c’est hier seulement qu’il a écouté un des enregistrements du Président directeur général de Walf et il s’était promis de le rappeler pour lui révéler qu’il l’écoutait tous les soirs avant d’aller au lit. Aussi, Pierre Goudiaby Atépa, qui dit entretenir de très bonnes relations avec l’emblématique patron de Walfadri, a déclaré que « cette subite disparition de Sidy Lamine doit interpeller chacun de nous sur le fait que nous partirons tous un jour. »

Pour le patron de Sénégal Rek, Sidy Lamine Niasse est avant tout cet homme des grands principes qui ne se laissait pas dicter sa conduite. Et parmi les souvenirs qu’il a bien voulu garder de cet « homme jovial » il y a ce fameux jour où, sous le règne d’Abdoulaye Wade, le groupe a été encerclé par des forces de l’ordre venus fermer l’entreprise. Ce jour-là, le Sénégal tout entier s’était érigé en boucliers pour protéger les locaux de Walfadjri et marquer sa solidarité à Sidy Lamine Niasse. Alors, quand on perd un homme de cette dimension, Pierre Goudiaby Atépa croit que c’est tout le Sénégal qui portera le deuil du charismatique patron de presse.

Laisser un commentaire