COVID -19 : au Sénégal, les personnes âgées paient le plus lourd tribut

Les personnes âgées figurent parmi les premières victimes de la pandémie de COVID-19 au Sénégal. Un décompte sans cesse croissant des décès liés au coronavirus enregistrés depuis le 31 mars 2020 permet d’affirmer que  la plupart de ces décès provient de la catégorie du troisième âge. Face à cette situation insupportable, les autorités sanitaires et étatiques tirent la sonnette d’alarme et en appellent à la solidarité et à l’obligation de protection.

Alors que le ministère de la santé et de l’action sociale a recensé désormais plus de 10 milles cas de personnes infectées à la COVID-19 et plus de 200 décès au Sénégal, en grande majorité parmi des personnes âgées, le ministre de l’intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, pour sa part, a annoncé hier vendredi de nouvelles mesures et a averti que toute violation de ces dispositions sera punie.

La progression fulgurante des cas de coronavirus au Sénégal notamment dans les régions de Dakar, Thiès, Diourbel et Ziguinchor continuent de prendre des proportions inquiétantes. Dans notre pays, comme partout ailleurs dans le monde, le troisième âge paie le plus lourd tribut. Les données disponibles confirment l’extrême vulnérabilité des personnes âgées confrontées à cette maladie.

Selon les chiffres officiels, le ministre a renseigné que sur les 213 personnes décédées depuis le début de la pandémie jusqu’ à la date d’hier 08 Août 2020, suites à la maladie à coronavirus sur l’ensemble du territoire national, seul 02 sont révélés dans la tranche d’âge de 5 à 19 ans et 158 sont dans la tranche d’âge de plus de 60 ans. «  Les jeunes constituent des vecteurs de transmission du virus aux personnes âgées et que ces derniers meurent », a confié le ministre de l’intérieur en vue d’expliquer ces résultats.

Tout en exacerbant les stéréotypes négatifs associés aux personnes âgées, certains discours présentant la COVID-19 comme une « maladie de vieux »  peuvent entraîner une stigmatisation sociale des malades âgés, de leurs proches et même des soignants.

Laisser un commentaire