La Cour suprême indienne dépénalise officiellement l’homosexualité

La Cour suprême indienne dépénalise

L’Inde, deuxième pays le plus peuplé du monde, devient le 124e Etat à dépénaliser l’homosexualité. Ce jeudi 6 septembre 2018, la Cour suprême a pris la décision historique de qualifier d’illégal un article de loi datant du XIXe siècle et condamnant les relations sexuelles entre personnes de même sexe.

Devant la Cour suprême de la République indienne, ce jeudi à New Delhi, on voit des dizaines – voire des centaines – de personnes en liesse. Des cris de joie sont sortis spontanément de la bouche des gens rassemblés sur place quand les premières alertes sont tombées, puis lorsque l’annonce officielle est arrivée.

C’est donc fait. Cette loi 377, qui pénalise les actes homosexuels depuis plus de 150 ans, a été abolie par la Cour suprême. Et ce, avec des mots très forts prononcés par le président de la Cour, qui affirme que cette discrimination est totalement « inconstitutionnelle », qu’elle n’a pas la place dans la démocratie indienne.

En pleurs, beaucoup semblent avoir du mal à y croire. Ces gens ont toujours vécu dans l’ombre, dans la peur que la police vienne les arrêter puis les inculper, en vertu de cette loi qui pouvait les faire condamner à dix ans de prison. Ils disent que la société ne va pas changer du jour au lendemain, mais que ça y est, la loi est avec eux.

Le drapeau arc-en-ciel de la cause LGBT arboré devant le siège de la Cour suprême, ce jeudi 6 septembre 2018 à New Delhi. SAJJAD HUSSAIN/AFP

Laisser un commentaire