Coupe de bois en Casamance : Le coup de gueule d’Aly Haïdar

Coupe de bois en Casamance

L’ancien ministre de l’Écologie et de la Protection de la nature, Haïdar El Ali, est hors de lui.

« Nous avons filmé des dépôts de bois gambiens qui regorgent de bois plus qu’avant. Maintenant, ce sont les Indiens qui ont installé une scierie moderne, qui coupent la forêt de Casamance, qui les transforment en planches et qui les vendent à Kafountine à une école de formation en menuiserie sénégalaise. Donc, ils volent notre bois, le transforme et nous les revendent », fulmine-t-il.

Le Président de la Fédération des partis écologistes et verts de l’Afrique de l’Ouest dénonce : « Ce laisser-aller, ce faire-semblant à tous les niveaux des agents chargés de la protection de l’environnement ». « Au niveau des ministères, on fait semblant de gérer la situation en disant que tout va bien alors que dans la forêt tout le monde coupe. Et la forêt est en train de disparaître et le désert, en train tranquillement de s’installer ».

Face à cette situation, Haïdar El Ali interpelle les gouvernements sénégalais et gambien à « demander l’aide des populations parce que ce sont elles qui sont présentes sur le terrain. Et, ils doivent les organiser à être les gardiens de la forêt ».

L’écologiste était venu présenter ses condoléances à la famille de Moustapha Guèye, surveillant de forêt, tué la semaine dernière à Sam Yoro Guèye, dans le département de Médina Yoro Foulah (Kolda). La victime a reçu des coups de machettes en essayant de s’opposer à l’abattage d’un arbre de la forêt du village par des coupeurs de bois. Haïdar El Ali dénonce un acte « lâche » des trafiquants.

Avec Seneweb

Laisser un commentaire