Coronavirus dans le monde, 425 morts aux Etats-Unis et 654 au brésil en 24h

Le monde entier fait face à une crise sanitaire sans précédent due à la pandémie de Covid-19. Découvrez le bilan des pays et l’évolution dans le monde concernant l’épidémie de coronavirus ce mardi 23 juin 2020. On recense plus de 9 millions de cas dans le monde et plus de 420.000 décès dus au Covid-19. Le bilan s’alourdit en Amérique latine avec plus de 50.000 morts au Brésil et le monde fait face a de nouveaux clusters.

Ce mardi 23 juin, le virus Covid-19 touche 9.098.643 cas confirmés et a fait au total 472.171 morts dans le monde. L’OMS alerte sur l’aggravation de l’épidémie dans le monde. Alors que la situation s’améliore en Europe, le nombre de nouveaux cas bat des records dans le reste du monde. En effet, l’OMS a fait état dimanche d’un nombre record de 180.020 nouveaux cas en 24h dans le monde, essentiellement en Amériques qui comptent à eux seuls 116.041 cas. L’Asie, le Moyen-Orient, l’Afrique et l’Océanie sont sous le seuil du million de cas. Mais un rebond inquiète la Chine depuis la semaine dernière avec plus de 220 nouveaux. L’Asie du Sud-Est est désormais la seconde région du monde qui compte le plus de nouveaux cas diagnostiqués, avec 20 248 patients et 399 morts au cours des dernières 24 heures, selon l’OMS.

Le bilan des États-Unis remonte ce jour. Ce mardi 23 juin, le pays compte 2.312.302 cas. Selon l’institut Johns Hopkins, le nombre de décès ce jour est de 425 morts en 24h (305 hier), soit 120.402 décès au total. L’épidémie s’est déplacée de New York et du nord-est du pays vers large bande recouvrant le sud et l’ouest. Après être descendu en dessous des 20.000, le chiffre quotidien de nouvelles contaminations confirmées aux Etats-Unis est remonté ces derniers jours vers les 30.000 et au-delà. Le bilan de la pandémie de coronavirus aux États-Unis pourrait dépasser le seuil des 150.000 morts, a estimé lundi le président américain Donald Trump, tout en déclarant que « 2 à 4 millions de vies » auraient été perdues si le pays n’avait pas pris de mesures pour ralentir la propagation du virus. New York a entamé lundi sa seconde phase de déconfinement : terrains de jeux et terrasses peuvent désormais ouvrir.

Le Brésil dépasse la barre des 50.000 morts et le bilan continue de s’alourdir. Il enregistre ce lundi 22 juin, 654 morts en 24h (641 hier). Le pays déclare 1.106.470 cas recensés au total et 51.271 décès au total. Cependant, ces données seraient largement sous-évaluées. Le bilan pourrait doubler d’ici le mois prochain. Jair Bolsonaro se préoccupe plus de relancer l’économie que de soutenir le personnel soignant débordé ou les familles endeuillées. Une partie des scientifiques estime que l’épidémie pourrait atteindre dans les prochains jours un « plateau » pour plusieurs semaines au Brésil, mais qui se ferait avec plus de 1000 morts quotidiens. Malgré cette véritable hécatombe et le déconfinement dans plusieurs États, la population n’a toujours pas accès à des tests massifs et à des équipements de protection.

La Corée du Sud a reconnu ce mardi qu’elle luttait depuis mi-mai contre « une deuxième vague » de coronavirus, avec entre 35 et 50 nouveaux cas répertoriés chaque jour, essentiellement à Séoul et ses environs. Alors que les mesures de distanciation avaient été assouplies, elles sont du être réimposées fin mai. Le maire de Séoul Park Won-soon a déclaré que des mesures beaucoup plus strictes seraient prises dans sa ville si le nombre de contaminations y était supérieur à 30 trois jours de suite. Le président sud-coréen Moon Jae-in s’est cependant dit « confiant ». On compte à ce jour 12.484 cas pour 281 décès déplorés (+1 en 24h).

La Chine fait état de 22 nouvelles contaminations par le Covid-19. 13 de ces cas proviennent de Pékin. Au total, 249 nouveaux cas ont été confirmés à Pékin depuis la réapparition du coronavirus dans un marché alimentaire. Le pays dénombre 85.040 cas au total et 4.646 (+0 en 24h) morts ce mardi 23 juin. Contrôler la propagation du virus est à l’évidence primordial pour les autorités chinoises.

En Allemagne, le nombre de nouveaux cas grimpe, on recense 503 nouveaux cas en 24h. Le pays compte ce mardi 23 juin 190.862 cas recensés pour 8.895 décès (+10) selon l’Institut Robert Koch (RKI). Après trois mois de contrôles instaurés en réponse à l’épidémie de Coronavirus, l’Allemagne a finalement bousculé son programme, avançant la réouverture de sa frontière avec la France de 24 heures. Les frontières franco-allemandes sont ouvertes depuis ce 15 juin. L’Allemagne a enregistré une nouvelle flambée d’infection de coronavirus dans un abattoir où plus de 1300 personnes ont été testées positives depuis le début de la semaine. Une campagne massive de dépistages a été lancée au sein de l’entreprise mais aussi plus globalement dans la ville en raison des contacts possiblement engagés par des cas positifs dans leur vie quotidienne.

Au Mexique, l’épidémie progresse avec 759 décès recensés en 24h et 4.577 nouvelles contaminations. Le pays compte actuellement 185.122 cas et 22.584 morts au total. Lors de la même conférence de presse, Hugo Lopez-Gatell, sous-secrétaire à la Santé, chargé de la stratégie contre la pandémie au Mexique, a déclaré que les prévisions sur l’évolution de la maladie avaient été dépassées. Il a déclaré que le bilan final pourrait avoisiner les 30.000 morts mais n’a pas donné de délai.

En Italie, le bilan baisse à nouveau. On compte 23 décès de plus en 24h (24 la veille) ce lundi 22 juin, portant le nombre de morts à 34.657 au total depuis le début de l’épidémie. Le nombre total de cas recensés est de 238.720. L’Italie a rouvert ses frontières ce 3 juin et a annulé la quarantaine obligatoire des étrangers de l’UE. Les chercheurs italiens de l’Institut supérieur de la santé retrouvent des traces du Sars-CoV-2 dans les eaux usées à partir du 18 décembre à Milan et Turin.

Au Royaume-Uni, le bilan baisse ce jour. Le pays comptabilise 958 nouveaux cas soit 305.289 cas au total. On compte ce lundi 22 juin, 15 morts en 24h (43 hier) soit 42.647 morts au total. Une quatorzaine est imposée pour les voyageurs à partir de ce lundi, même en provenance de la France finalement. Le Portugal pourrait devenir l’un des premiers pays à accepter un «pont aérien» avec le Royaume-Uni, permettant aux citoyens voyageant entre les deux pays d’éviter les mesures de quarantaine, rapporte Jessica Murray. Le Premier ministre, Boris Johnson, devrait annoncer un petit nombre d’arrangements bilatéraux de ponts aériens le 29 juin prochain, selon le Telegraph (paywall), reliant les Britanniques à des destinations principalement courte distance ayant de faibles niveaux de transmission de coronavirus, à partir du 4 juillet.

L’Espagne recense ce lundi 22 juin, 125 nouveaux cas en 24H (141 la semaine passée) soit 246.504 cas au total. Le pays dénombre 21 décès les 7 derniers jours et 1 décès en 24h soit 28.324 au total. L’Espagne a rouvert ses frontière à l’UE ce dimanche 21 juin à l’exception de celles du Portugal qui rouvriront pour le 1er juillet. Les aéroports espagnols redémarrent avec 100 vols ce dimanche. Les ministres des transports et de la santé, José Luis Ábalos et Salvador Illa, ont défendu les mesures prises en coordination avec la Commission européenne pour l’accueil des voyageurs et ont rappelé qu’il y aura un triple contrôle : une déclaration responsable des touristes, la prise de température et le contrôle visuel.

La situation reste inquiétante au Pérou. Le pays compte ce mardi 23 juin 257.447 cas de contaminations dont 2.511 ces dernières 24h et 8.223 (+178 en 24h) décès, c’est le second pays le plus touché en Amérique latine après le Brésil. La situation est jugée catastrophique dans les hôpitaux. la citadelle inca du Machu Picchu, principal site touristique du pays, n’ouvrira pas le 1er juillet comme le gouvernement l’avait annoncé.

En France, le dernier bilan fourni par les autorités sanitaires concernant la pandémie de COVID-19, fait état de 160.750 cas confirmés et de 29.663 morts au total. On recense ce lundi 22 juin, 23 morts en 24h en milieu hospitalier. Selon les dernières données mises à jour, le nombre de décès en EHPAD et EMS est de 10.457 morts (la prochaine mise à mise s’effectuera mardi 23 juin). Le nombre de décès en milieu hospitalier est lui de 19.206. Le nombre de décès en milieu hospitalier est lui de 19.183. La France poursuit son déconfinement avec les écoles, les cinémas et le sport collectif.

La Belgique ne rendra plus de rapport journalier les dimanche et lundi, prochain bilan ce mardi. « La situation est assez stable mais nous pourrons de nouveau augmenter la fréquence si nécessaire », avait cependant expliqué vendredi Steven Van Gucht, chef du service Maladies virales chez Sciensano. Au dernier bilan samedi 20 juin, on dénombrait 74 nouveaux cas confirmés d’infection au covid-19 en 24h, et 60.550 cas confirmés au total. Les autorités sanitaires déclaraient 9.696 décès (+2 en 24h). Les virologues se sont inquiétés de certains débordements ayant eu lieu ce week-end, notamment à Anderlecht et Flagey.

Le Portugal déclare un nombre croissant de nouveaux cas. On compte ce mardi 23 juin, 39.392 cas et 1.534 morts (+4). Le Portugal fait face à une nouvelle vague avec plus de 300 nouvelles infections par jour. La majorité des cas enregistrées proviennent de Lisbonne et des populations environnantes. Certaines mesures de déconfinement ont été annulées.

En Inde, le bilan humain de l’épidémie de coronavirus d’alourdit. L’Inde recense, ce mardi 23 juin 2020, 440.215 cas confirmés et 14.011 morts dont 312 en 24h. Le déconfinement a débuté alors que l’épidémie est toujours très active avec près de 11.000 nouveaux cas par jour. Les experts estiment que le pic de l’épidémie ne sera pas atteint avant plusieurs semaines en Inde, où le système de santé est déjà débordé par l’afflux de malades du virus.

Au Chili, l’épidémie s’accélère avec de nombreux cas de nouvelles contaminations journalières et un bilan qui ne cesse de grimper. Le pays dénombre 246.963 cas recensés et 4.502 morts au total (23 en 24h).

La Russie fait état de 7.600 nouveaux cas ce mardi 23 juin 2020. Les autorités comptent 592.280 cas détectés pour 8.206 (+95) morts. Moscou est la ville la plus touchée par la pandémie, elle a enregistré 1068 contaminations et 20 décès au cours des dernières 24 heures. La Russie déplore le troisième plus lourd bilan au monde en termes de contaminations dues la Covid-19, après les États-Unis et le Brésil.

En Iran, l’épidémie continue de faire de nombreux morts. Le pays recense 119 décès en 24h, soit 9.742 au total. Le pays comptabilise désormais 207.525 cas déclarés. Les chiffres officiels témoignent d’une accélération de la propagation de la maladie depuis le début du mois de mai. Selon l’Organisation iranienne des Moudjahidine du peuple d’opposition iranienne (PMOI / MEK), ce serait plus de 50.700 décès qui seraient en recensés à travers les 327 villes des 31 provinces d’Iran, soit 6 fois plus que les chiffres officiels.

En Égypte, le nombre de cas de contaminations au coronavirus augmente. Le pays compte actuellement 56.809 cas au total et 2.278 décès dont 85 ces dernières 24h. L’Egypte a annoncé dimanche la réouverture à partir du 1er juillet de ses aéroports, fermés depuis mars pour cause de nouveau coronavirus, ainsi que de plusieurs destinations balnéaires.

En Suède, les cas continuent d’augmenter. C’est l’un des rares pays à ne pas avoir choisi l’option confinement, mais juste des recommandations. On compte ce jour 58.932 cas infectés et 5.122 décès (+69 en 24h). Alors qu’elle espérait freiner la propagation du coronavirus par la poursuite de sa stratégie d’immunité collective, la Suède a vu ses espoirs se faner quand une étude publiée jeudi a revu à la baisse  le pourcentage de Suédois (6,1% de la population) ayant développé des anticorps capables de neutraliser la COVID-19.

Le Japon compte 17.820 cas recensés au total et 955 décès ce mardi 23 juin. Tokyo a confirmé 35 cas de COVID-19 dimanche, dépassant 30 cas pour le quatrième jour consécutif. Si la situation est évidemment bien meilleure comparée à celle des États-Unis ou du Brésil, elle reste très préoccupante. La population nipponne, la plus vieille du monde, fait l’objet d’une attention toute particulière de la part des virologues. Cela n’a pas empêché les compagnies aériennes européennes de faire pression sur le gouvernement afin d’alléger les restrictions aériennes en matière de tourisme.

Le Maroc a entamé son déconfinement progressif par zone. L’état d’urgence est prolongé jusqu’au 10 juillet. Le pays dénombre ce mardi 23 juin, 195 nouveaux cas de contaminations en 24h et 10.172 cas au total. Le Maroc déplore actuellement 214 décès (+0 en 24h). Un hôpital de campagne dans la province de Kénitra (ouest) a été érigé pour accueillir quelque 700 cas confirmés de Covid-19 enregistrés dans des foyers épidémiologiques, a annoncé samedi le ministre de l’Intérieur. L’apparition de ces foyers, au moment où le Maroc entame son déconfinement, a suscité une avalanche de critiques dans le royaume, des médias pointant du doigt la précarité des ouvrières agricoles et le «laxisme» des autorités. Les vols domestiques reprennent ce 25 juin.

La Pologne, qui compte actuellement 32.227 cas de contaminations et 1.359 (+13) morts dues au Covid-19, signale une forte augmentation des cas principalement chez les travailleurs de mine.

La Roumanie est actuellement en état d’alerte. Le pays compte à ce jour 24.291 cas et 1.523 (+23) décès dus au Covid-19.

La Suisse compte ce mardi 23 juin, 1.956 (+0) décès pour 31.310 cas déclarés. Le pays a décidé de rouvrir plus tôt ses frontières avec tous les pays de l’UE le 15 juin, une mesure réclamée par l’Italie. Le chef du groupe de travail Covid-19 de la Confédération helvétique, Matthias Egger, estime dans la presse dominicale que les mesures de déconfinement annoncées vendredi sont prématurées. L’ouverture est trop rapide, affirme-t-il. Une hausse récente du nombre de cas et du taux de contagiosité étant probablement due à l’assouplissement annoncé le 11 mai dernier.

L’Algérie poursuit son déconfinement en marchant sur des oeufs face à une hausse de contaminations et de patients en soins intensifs. Dans un entretien accordé au site d’information Tout Sur l’Algérie (TSA), le Pr Mohammed Yazid Kadir, épidémiologiste au CHU de Batna, dans l’est de l’Algérie, a alerté l’opinion publique sur les risques de nouvelle propagation de la maladie en cas de non-respect des mesures de protection. On dénombre ce mardi 23 juin, 11.920 cas recensés et 852 décès (+15) dus à l’épidémie.

L’épidémie se développe en Afrique et continue de progresser. L’Afrique du Sud est le berceau de la pandémie sur le continent africain où le nombre de nouveaux cas flambe. Le pays compte 101.590 cas recensés ce mardi 23 juin et 1.991 (+61) morts.

Laisser un commentaire