Corée du Sud : l’ex-présidente écope de 8 ans de plus

Corée du Sud : l'ex-présidente écope de 8 ans de plus

L’ex-présidente coréenne Park Geun-hye, qui a déjà été condamnée à 24 ans de réclusion pour des faits de corruption, a écopé, vendredi, de huit années supplémentaires pour détournement de fonds publics et ingérence dans le processus électoral.

L’ex-présidente de Corée du Sud Park Geun-hye, âgée de 66 ans, a été condamnée, vendredi 20 juillet, àhuit années supplémentaires de détention. Elle a été reconnue coupable par la justice sud-coréenne de la perte de fonds publics et d’ingérence dans le processus des élections législatives de 2016.

Park Geun-hye, qui a déjà été condamnée à une peine de 24 ans de réclusion pour des faits de corruption distincts, a, avec la complicité d’ex-collaborateurs, détourné 30 milliards de wons (22,71 millions d’euros) de fonds des services de renseignement nationaux (NIS), a conclu le tribunal de district central de Séoul. La peine de 24 ans et celle de huit ans ne peuvent être confondues.

Laisser un commentaire