Congo: l’Eglise veut écarter les prêtres qui ont des enfants

Congo: l’Eglise veut écarter les prêtres qui ont des enfants

Le 4 avril dernier, les évêques de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) ont publié un document sur la fidélité au célibat sacerdotal. L’élément au cœur de ce rapport est l’invitation faite aux prêtres ayant des enfants de quitter le sacerdoce pour s’occuper de leur progéniture.

Des évêques ont pensé que l’ouverture du mariage aux membres qui souhaitent avoir des enfants  permettrait aux prêtres d’assumer pleinement leurs responsabilités de père sans quitter les ordres, mais «le Pape François ne s’est pas montré favorable à cette option », d’après la note.

Il faut aussi noter que la dimension économique du débat n’est pas négligeable, car le problème de la prise en charge des enfants d’un prêtre en exercice se pose. Ils se demandent qui l’assume, le prêtre ou son diocèse et avec quels moyens ?

Sur le plan légal, « si le droit canon qui régit la vie de l’Église punit un prêtre qui contracte un mariage civil, il reste curieusement silencieux sur les cas des prêtres géniteurs en exercice. Jusqu’ici, leur gestion était laissée à la discrétion de chaque évêque, en fonction du caractère scandaleux et public de la situation ». En publiant leur lettre, les évêques congolais ont rompu avec cette tradition de silence.

Toutefois, le problème est réel, mais beaucoup se demandent si le renvoi de l’état clérical est la bonne solution.

 

Laisser un commentaire