Cocktail de querelles politique, sociale et sportive: Saint-Louis retient son souffle

Cocktail de querelles politique, sociale et sportive: Saint-Louis retient son souffle

Les six prochains mois s’annoncent extrêmement importants pour la ville de Saint-Louis. Délocalisation du stade Me Babacar Seye, élections municipales et élection de la ligue de football constituent un cocktail explosif qui risque de prolonger la ville tricentenaire dans une véritable bataille de clans.

La ville de Saint-Louis tant chantée pour sa téranga légendaire est une cité bénie du fait que beaucoup d’hommes de Dieu comme Seydi El Hadji Malick, Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, Cheikhna Cheikh Sadibou et tant d’autres Saints y ont séjourné. Mais aujourd’hui, Saint-Louis est à la croisée des chemins avec des batailles d’ambitions à tous les niveaux. Au moment où la ville attend avec impatience et espoir les premières productions de gaz, la société saint-louisienne est minée dans tous ses segments par des querelles d’ambitions qui, si l’on n’y prend garde, pourraient saper la cohésion sociale gage du bon vivre-ensemble. Comme toutes les villes du Sénégal, Saint-Louis ne peut pas échapper à la rivalité entre les politiciens de tous bords. En effet, à six mois des élections municipales, les tensions entre les différents camps sont palpables. Après la candidature de Cheikh Bamba Dieye, Mary Teuw Niane est venu jeter un pavé dans la mare en réitérant sa candidature à la marie de Saint-Louis défiant ainsi ouvertement son frère de même parti, Mansour Faye. Même si les ambitions sont inhérentes à la vie des hommes depuis toujours, l’avènement des réseaux sociaux a malheureusement exacerbé les rivalités qui sont devenues une véritable bataille de caniveaux.

Outre la politique, la ville de Saint-Louis est aussi, depuis quelques temps, au-devant de la scène médiatique avec le projet de délocalisation annoncée du stade maitre Babacar Seye. Cette initiative du maire a fini de diviser les sportifs de Saint-Louis. Certains disant que le stade Me Babacar Seye doit être laissé là où il se trouve, d’autres pensant que le mieux est de le délocaliser et de le reconstruire sur un site plus grand. Dans ce combat qui risque de ne pas connaitre un vainqueur, seule la ville de Saint-Louis est assurée de perdre. Dans ce cortège d’ambitions et d’opposition d’idées, vient se mêler un problème qui va encore, à coup sûr, secouer la ville. C’est l’élection de la ligue de football de Saint-Louis. Comme il y a quatre ans, le football saint-louisien va malheureusement risquer encore d’être à la Une des journaux et des médias en ligne. La course pour la présidence de la ligue de football de la ville tricentenaire prévue entre juillet et août va inévitablement diviser les sportifs saint-louisiens. Avec un cocktail explosif politique, social et sportif, il urge pour les sages de la belle cité de Saint-Louis de prendre la parole pour appeler tous les camps à la sérénité et à la retenue.

Laisser un commentaire