Casamance: L’affrontement entre rebelles et des Agents des Eaux et Forets a fait un blessé grave

Après quelques semaines d’accalmie, les armes ont encore repris du service, cet après-midi, en Casamance. Un violent accrochage a opposé rebelles et agents des Eaux et forets et causé de graves blessures à un fonctionnaire. Ils ont pu se tirer d’affaire que grâce à l’intervention de l’armée.

C’est une exclusivité Kewoulo. En provenance du sud, des reporters de Kewoulo à Ziguinchor ont appris qu’un affrontement militaire a opposé des agents des Eaux et forets à une unité de combattants armés supposés appartenir au mouvement des forces démocratiques de Casamance. A en croire des sources villageoises qui se sont confiées à la rédaction de Kewoulo, « c’est une patrouille des Eaux et forets qui est tombée sur une équipe de rebelles ».

Et après le temps des surprises, un violent échange de coups de feu a été noté aux environs de 15 heures et jusque tard dans l’après-midi dans la forêt de Bilas. Pour rappel, Kewoulo avait dans un précédent article alerté sur la présence d’éléments armés dans la zone. Ces individus armés seraient des rescapés de la bataille de Bindialon -en janvier 2018- pendant laquelle l’armée avait mis main sur la base des rebelles.

Comme eux, ceux de Kourin -au cours duquel ratissage un militaire a été tué- sont eux aussi en vagabondage dans cette même forêt depuis que leur base a été récupérée par l’armée, en début de l’année dernière. Et tous ces hommes sont lourdement armés et cherchent, par tous les moyens, à s’implanter durablement dans cette forêt proche de Diagnon où en 2011, dix jeunes coupeurs de bois avaient été froidement abattus.

« Pour l’affrontement de cet après-midi un agent des Eaux et forêt a été gravement blessé par balles », ont reconnu ces mêmes sources villageoises. En mauvaise posture et moins équipés que l’ennemi, même s’ils disposent d’armes de guerre, les agents des Eaux et forets n’avaient aucune chance de se tirer d’affaire. Mais, grâce à une rapide intervention des militaires qui sont venus à leur secours, ils ont réussi à se défaire de l’étau.

Laisser un commentaire