Cap-Vert: la Banque Mondiale représentée par une Sénégalaise

Cap-Vert: la Banque Mondiale représentée par une Sénégalaise

La Sénégalaise Fatou Fall, nouvelle chargée de liaison de la Banque mondiale (BM) au Cap-Vert, peut se prévaloir d’une « solide expérience opérationnelle » dans le domaine des « mesures de sauvegarde sociale et de développement social« , fait valoir l’institution financière internationale.

Mme Fall, qui vient d’être promue chargée de liaison de la Banque mondiale et représentante au Cap-Vert, a rejoint cette institution en 2006, pour le compte de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA).

« Au cours de ses dix années passées dans la région MENA, Fatou Fall a acquis une solide expérience opérationnelle en matière de mesures de sauvegarde sociale et de développement social« , y compris dans le développement communautaire participatif, l’engagement citoyen, le genre, l’inclusion sociale durable« , affirme la BM dans un communiqué reçu à l’APS.

En tant que membre du personnel de la Banque mondiale dans la région MENA, elle « a dirigé le dialogue politique, plusieurs initiatives analytiques et un projet financé par un fond fiduciaire au Maroc et à Djibouti ».

« Depuis qu’elle a rejoint la région Afrique en 2016, elle a coordonné l’équipe chargée des mesures de sauvegardes sociales des pays couverts par le bureau de Dakar (Sénégal, Mauritanie, Cap-Vert, Gambie et Guinée-Bissau) », signale la Banque mondiale.

Titulaire d’une maîtrise en genre et développement de l’Université de Sussex (Angleterre), Fatou Fall, dont la nomination est entrée en vigueur le 1er juillet, est également diplômée de l’Université de Paris-Sorbonne, au terme d’un troisième cycle en développement social.

Laisser un commentaire