Camp pénal Liberté 6 : les détenus refusent de se nourrir et décident de se ….

Camp pénal Liberté 6 : les détenus refusent de se nourrir et décident de se ....

Au camp pénal Liberté 6, c’est la calvaire. Depuis hier lundi 26 février, les détenus ont entamé une grève de la faim. Cette grève est due aux mauvaises conditions de détentions. Ce mouvement a débuté depuis le vendredi dernier.

Selon le président de l’ASRED, Ousmane Fall, qui s’insurge et relaye une correspondance qu’ils lui ont adressé, décriant leur condition de détention. « Ils nous ont envoyé une correspondance et affirment les mauvaises conditions qu’ils subissent au quotidien comme des actes de torture, de maltraitance entre autres », lâche-t-il au micro de la Rfm.

« Il urge que le président de la République intervienne dans les plus brefs délais, avec au préalable des correspondances adressées à l’Observatoire National, de même que les associations des droits de l’homme entre autres », selon le président de l’ASRED.

Pour ce dernier, « au Sénégal, il n’y a pas de prisons, mais des concessions léguées depuis l’époque coloniale. L’exemple le plus criard est Rebeuss, érigé en 1929 et qui accueille aujourd’hui 2200 détenus alors que sa capacité ne dépassait pas 500 ».

Laisser un commentaire