Bousculade devant le conseil constitutionnel: Aminata Touré minimise et salue le professionalisme des forces de l’ordre

Bousculade devant le conseil constitutionnel

Les images de la bousculade des mandataires des candidats à la présidentielle devant les locaux du Conseil Constitutionnel ont choqué le pays tout entier.

Et les clichés montrant Malick Gackou avec l’oeil au beurre noir ont fini par scandalisé les plus sensibles de nos concitoyens qui ont fini par croire que le leader du Grand parti aurait été malmené par des forces de l’ordre. “Mais, à en croire Aminata Touré, la mandataire de la coalition Benno Book Yakkar,  il y aurait plus de peur que de mal“. Alors qu’on l’a montré évacuée d’urgence par ses gardes du corps qui la protégeait des jets de pierres, l’ancienne Premier ministre a déclaré que “c’est suite à un manque de dialogue qu’il y a eu des bousculades“.

Contrairement aux images qui on laissé croire à une véritable bataille rangée devant le Conseil constitutionnel, Mimi Touré a dit que “ce sont de simples bousculades qui ont très tôt été contenues par les forces de l’ordre“. Reconnaissante envers ses gardes du corps comme envers les gendarmes, la plénipotentiaire de Benno a déclaré que “c’est le jeu de la démocratie qui exigent parfois de tels débordements de passions.” Par ailleurs, elle a aussi salué la sérénité et la neutralité des forces de l’ordre qui étaient sur les lieux et qui continuent de veiller à la sécurité.

Laisser un commentaire