Les blouses blanches en mouvement, le Sames décrète 72 heures de grève

    Les blouses blanches en mouvement, le Sames décrète 72 heures de grève

    Le Sames de nouveau en mouvement. Le syndicat autonome des médecins du Sénégal en grève à partir du 20 février pour 3 jours. Les médecins attendent toujours que l’Etat s’acquitte de son devoir en respectant les accords déjà signés.

    72 heures sans soins à partir du 20 février, c’est ce que promet le Sames. Insatisfait après 3 jours de grève, le syndicat autonome des médecins du Sénégal compte durcir le ton. L’objectif est de pousser l’Etat du Sénégal à appliquer les accords signés. Interpellé sur cette affaire, le docteur Bouly Diop secrétaire général Sames a expliqué: »l’objectif de la rencontre était l’évaluation des 72 heures de grève que le Sames a eu à décréter cette semaine.  De ce point de vue, on a eu à faire l’évaluation en terme d’observance  mais aussi en terme économique. Aujourd’hui, il y’a 3 milliards que le gouvernement a perdu pendant ces 72 heures de grève. Le gouvernement est resté à l’état de promesse alors que nous syndicat, on a dépassé cette étape. C’est ainsi que les camarades ont décidé de poursuivre le plan d’action de lutte par 72 heures de  grève mais cette fois ci, avec la centralisation des urgences ».

    Selon les blouses blanches, ça ne sera pas toutes les structures qui vont prendre en charge les autres urgences mais elles vont désigner dans chaque région les structures qui vont prendre en charge les urgences. Sur ce, le secrétaire général du Sames poursuit: « aujourd’hui, on assiste à des démissions massives au niveau de la fonction publique. Tamba n’a plus de pédiatre, ni de gynécologue. Le pédiatre et le gynécologue qui étaient làba sont des médecins professionnels qui ont dit on arrête ou démissionne parce qu’avec toute la charge de travail qu’on est entrain de faire, avec  tous les sacrifices consentis, nous ne méritons pas les maigres salaires qu’on nous donne ». 

     

    Laisser un commentaire