Assises nationales : L’ancien Premier ministre, Mamadou Lamine Loum répond à Macky

Macky Sall avait déclaré avoir signé la Charte des Assises nationales avec des réserves qu’il avait partagées avec Amadou Makhtar Mbow, président des travaux. Le chef de l’État avait ajouté que ce dernier l’avait rassuré à propos, notamment, de ses craintes pour l’adoption d’un régime parlementaire.

Invité du Grand jury e la Rfm, ce dimanche, l’ancien Premier ministre Mamadou Lamine Loum, acteur majeur des Assises, rectifie le Président Sall. Il dit : « Le protocole de signature n’ouvre pas droit à une possibilité de réserve. »

Loum rappellera d’ailleurs qu’au début de sa présidence, Macky Sall faisait souvent référence aux Assises. Avant d’ajouter : « Macky fait partie des premiers signataires de la Charte de gouvernance démocratique des Assises en 2009, soit cinq jours après la restitution des travaux. Les Assises ne sont pas un travail fait pour un président de la république, elles dépassent largement la personne de Macky. »

L’ancien Premier ministre concèdera au président de la République, qui l’a souligné, que « la Charte des Assises nationales n’est ni la Bible ni le Coran ». « Macky a raison, admet-il. Les Assises sont des écritures profanes qui prennent en compte les préoccupations des Sénégalais. »

Laisser un commentaire