Assemblée Nationale : Niasse interpellé par les députés de l’opposition et les non inscrits

Assemblée Nationale

Les députés de l’opposition et les parlementaires non-inscrits demandent des comptes au président de l’Assemblée nationale Moustapha Niasse. En conférence de presse organisée hier, jeudi 22 novembre 2018, au siège de «Bokk Gis Gis», ils ont dénoncé avec vigueur le refus de l’application du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, tout en exigeant du président Moustapha Niasse de clarifier l’utilisation faite du budget de la représentation parlementaire.

En conférence de presse organisée hier, jeudi 22 novembre 2018, les députés du groupe parlementaire  Liberté et Démocratie et les non-inscrits ont demandé des comptes au président de l’Assemblée nationale Moustapha Niasse, notamment sur les dysfonctionnements notés dans l’application du règlement intérieur et par suite dans l’exécution du budget.

Pour le député libéral Toussaint Manga, porte-parole du groupe parlementaire de l’opposition, «aucun député ne peut dire quel a été le budget de l’Assemblée nationale ». Pour autant, a-t-il fait savoir en rapport avec le respect du règlement intérieur de la représentation parlementaire, « Nous exigeons que Moustapha Niasse nous dise où va cet argent ». Comme à son habitude, Toussaint Manga n’a pas aussi manqué de tacler le président de l’Assemblée nationale : « Moustapha Niasse veut diriger selon ses humeurs et les convictions de Macky Sall », en violant constamment le règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

Dans la foulée, se référant à une lettre adressée à Niasse, le président du groupe parlementaire de l’opposition,  Serigne Cheikh Mbacké Bara Dolly, s’est voulu docte à l’endroit du patron de l’hémicycle. «Le règlement intérieur de l’Assemblée nationale et le Code de transparence dans la gestion des finances publiques vous confèrent des responsabilités importantes et graves », a-t-il dit avant d’arguer : « L’article 18 alinéa 6 dispose que « Ils (les questeurs) préparent sous la direction du président et en accord avec le bureau, le budget de l’Assemblée nationale qu’ils rapportent devant la Commission de l’économie générale et des finances, du plan et de la coopération économique».

Qui plus est, a-t-il précisé, « L’article 31 vous oblige à fournir, à la fin de chaque trimestre, un rapport écrit portant notamment l’état des crédits et la situation des dépenses engagées à la commission de contrôle et de comptabilité qui est habilitée à prendre connaissance de tous les documents comptables correspondants ».

Et Serigne Cheikh Mbacké d’interpeller le président Niasse : «Votre réponse a surpris plus d’un et a été sans ambages. Vous dites que vous refusez de vous soumettre à ces dispositions de notre règlement intérieur que vous n’appliquerez pas parce que n’ayant jamais été appliquées ». Le député non-inscrit Cheikh Bamba Dièye n’a pas été moins mordant dans la critique. Aussi a-t-il exigé de l’Assemblée nationale à se conformer à la loi, par un respect strict de son règlement intérieur.

Laisser un commentaire