Armée : un sergent-chef fracassé du crâne par son f…

Armee : un sergent-chef fracasse du crane par son f...

Un sergent-chef de l’Armée du nom de D. Sall est entre la vie et la mort. Il a été admis, vendredi dernier, en réanimation et placé sous respiration artificielle à l’Hôpital Principal. La procédure pour le sortir du coma devait être enclenchée hier.

Selon Les Échos, qui parle de l’affaire dans son édition de ce jeudi, le soldat serait victime de son frère B. Sall, de l’épouse et de l’enfant de ce dernier. Les mis en cause, qui ont été déférés au parquet du tribunal de grande instance de Pikine/Guédiawaye hier, mercredi 30 mai, lui auraient fracassé le crâne avec une brique et un pilon au cours d’une bagarre au sujet d’un héritage.

Le journal précise qu’à l’origine du différend entre les deux frères dont les parents sont décédés, la volonté du sergent-chef de rénover la chambre de leur défunte mère pour y loger son épouse et ses enfants. B. Sall s’oppose et sollicite l’intervention de l’aîné de la famille. La tension monte. Les deux frères en viennent aux mains. D. Sall envoie au tapis B. Sall, monte sur lui et commence à le rouer de coups.

Témoin de la scène, l’épouse de ce dernier intervient. Elle s’empare d’une brique pour assommer son beau-frère. Son fils en rajoute une couche en portant des coups de pilon à son oncle. Le sergent-chef s’affale. Les témoins appellent la police, qui évacue la victime, d’abord au centre hospitalier de Pikine puis à l’Hôpital Principal.

Laisser un commentaire