Après le Groupe D-Média, la RTS et la TFM rappelées à l’ordre pour propagande par le Cnra

Après le Groupe D-Média, la RTS et la TFM

Après avoir avertit la radio Zik fm et la Sen Tv de propagande pour le parrainage de Bougane Guèye Dani en prélude des élections de février 2019, le tour est arrivé à la télévision nationale, la Rts et la Tfm du ministre conseiller Youssou Ndour de recevoir leur part de mis en garde de la part du Cnra (conseil national de régulation de l’audiovisuelle), dans un communiqué.

« La tendance de certains titulaires d’une autorité d’exploitation de services de communication audiovisuelle ou de certains dirigeants d’entreprises de communication audiovisuelle, qui occupent des fonctions politiques dans des mouvements, partis et/ou au sein d’institutions de l’État, à utiliser leur organe dans le relais et la propagande de leurs activités partisanes et/ou au profit de personnes qu’ils soutiennent, viole le principe de neutralité du traitement de l’information. Elle fausse le traitement équilibré des activités des candidats dans la recherche des parrainages ainsi que leur égal accès aux médias« , a rappelé le Cnra dans un communiqué publié ce Jeudi 06 septembre.

Le Cnra reproche auxdites stations de télévisions, « une couverture médiatique de la collecte des signatures pour le parrainage des candidats à l’élection présidentielle de février 2019 (qui) installe une situation de rupture d’égalité des postulants dans certains médias« . C’est ainsi qu’après la Sen Tv et Zik Fm qui se sont récemment illustrées en diffusant en boucle des messages favorables à Bougane Gueye Dany, Pdg du groupe D-Média,  ce fut alors au tour de la Tfm et la Rts d’être rappelées à l’ordre par le Cnra. Qui leur reproche de s’être « signalées dans le relais de la propagande« .

Ainsi, à la Tfm, il est reproché d’avoir « dans ses éditions d’informations du 04 septembre 2018, en français comme en wolof, accordé des plages importantes pour relayer un appel de M. Youssou Ndour aux membres de son mouvement et au public, à accorder leur parrainage à M. Macky Sall, Président de la République en exercice et candidat à sa propre succession« . Ce, après avoir « auparavant, diffusé dans les éditions de 19 h et 20 h du 29 août 2018, de larges extraits de la cérémonie de lancement de la campagne de parrainage du candidat Macky Sall, à laquelle la chaîne avait également consacré une édition spéciale, avant de proposer, plus tard dans la nuit, l’intégralité de la manifestation, sous forme de publireportage« .

Pour la télévision nationale, la Rts, ce fut aussi le cas. La chaîne nationale, « à l’occasion du lancement de la campagne de collecte des signatures pour le parrainage du candidat Macky Sall, le mercredi 29 août 2018, a consacré une bonne partie des journaux télévisés du soir (19 h, 20 h et 23 h) à cette propagande, à l’exclusion de tout autre postulant ».

« Dans les deux cas, les parties relevées par le service de monitoring du Cnra renvoient à un exercice de propagande, plutôt qu’à un traitement de l’information« , indique le Cnra.

Laisser un commentaire