Anarchie au Conseil constitutionnel : Aïssata Tall Sall jette une pierre dans le jardin du Premier ministre.

Anarchie

Texte alternatif de la bannière

Pour Aïssata Tall Sall, l’anarchie notée dernièrement au Conseil constitutionnel avec des leaders qui se disputent la première place sur la liste de passage pour le dépôt des dossiers de candidature est due  à  l’irresponsabilité de certains responsables de haut niveau. Une pierre jetée dans le jardin du Premier ministre.

En effet, pour la présidente de Osez l’avenir, Boun Abdallah Dionne en disant qu’il n’y aura pas plus de 5 candidats retenus, a provoqué ce remue ménage. Un discours intempestif jugé inélégant par la lionne de Podor qui est aussi revenue sur sa « Société du progrès » qui actionne des leviers propres aux populations elles-mêmes, tout le  contraire de la  société pour l’émergence qui elle, est une accumulation de richesse par la croissance et qui peut d’ailleurs être exogène ou endogène.

Aïssata Tall Sall a fait cette déclaration à Paris où se tenait le Forum international sur l’avenir de l’éducation.

Laisser un commentaire