AIBD: « LAS ne s’occupe pas de bagages et ne peut en rien être mêlé à ces magouilles »

AIBD

Suite à l’article de Kewoulo paru le 25 Août 2018 et intitulé « Les failles de l’aéroport Blaise Diagne et le deal des agents« , Tidiane Tamba, le Directeur de la communication de l’AIBD, est monté au créneau pour apporter certaines précisions. Au micro de Kewoulo, il a déclaré que son service, LAS, n’est en rien mêlé à ces cas dénoncés par le journaliste Alioune Ndiaye.

Incriminée dans l’article « AIBD : Les failles de l’aéroport Blaise Diagne et le deal des agents » comme étant mêlée au scandale des deals organisés autour des bagages au sein de l’aéroport Blaise Diagne de Diass, la direction de la communication de l’AIBD n’a pas mis du temps à réagir. Au téléphone de Kewoulo, Tidiane Tamba, le directeur de la communication du nouvel aéroport de Diass a tenu à définir, d’abord, le rôle et les prérogatives de LAS. Si Limak-AIBD-Summak reconnait qu’elle est bel et bien gestionnaire de l’aéroport, pour une durée de 25 ans, « le consortium Sénégalo-turc ne s’occupe pas de bagages »

Pour que nul ne l’ignore, Tidiane Tamba a déclaré que « LAS ne touche pas aux bagages. Cependant, elle offre une infrastructure qui accueille les bagages: les tapis et tout le reste. » Voulant lever tout équivoque, le directeur de la communication de l’AIBD a déclaré que « les bagages sont de la responsabilité entière des compagnies aériennes. » Pour illustrer son propos, Tidiane Tamba a expliqué que « lorsqu’un passager arrive sans ses bagages, il doit faire la réclamation au niveau de la société d’assistance qui s’appelle 2AS. C’est à cette société que revient la responsabilité de régler cette situation avec les compagnies aériennes. Et un numéro de téléphone est donné aux passagers. »

Pour ce qui est de la gestion des charriots, la direction d’AIBD a fait savoir que « c’est une autre société qui est chargée de la gestion. Cependant, pour une meilleure prise en charge des passagers, LAS a repris la gestion. Les agents de LAS ne sont pas en contact avec les bagages, pour une quelconque facilitation pour les passagers. Ce n’est pas notre rôle et nous ne sommes pas dans cela. Cependant pendant les périodes de haute vacances, ou de Noël, il peut y avoir des ruches, les avions déposent les flux de bagages qu’ils laissent derrières eux. Cela est réglé par le 2AS. »

Alors que l’article paru sur Kewoulo parle du transport d’un agent qui est devenu la gorge profonde ayant permis de mieux comprendre le fonctionnement des pratiques douteuses en cours au sein de l’aéroport, Tidiane Tamba a déclaré que « tous les agents de LAS sont transportés. Que ce soient ceux qui sont à Thies ou à Dakar, ils sont transportés dans les bus qui les acheminent jusqu’à l’AIBD. Et personne n’est sous la menace de licenciement. Au contraire, tous les agents de LAS sont en formation pour les mettre à niveau.« 

Laisser un commentaire