Affaire Skipal : la police britannique émet un mandat d’arrêt contre 2 russes

Affaire Skipal : la police britannique

La police britannique a annoncé mercredi avoir émis des mandats d’arrêt visant deux ressortissants russes, dans le cadre de l’enquête sur l’empoisonnement en Angleterre de l’ex-espion russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia.

Six mois après l’empoisonnement de l’ex-espion russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia à Salisbury, en Angleterre, les enquêteurs britanniques pensent avoir identifié les responsables. Le chef de l’antiterrorisme, Neil Basu, a annoncé mercredi 5 septembre que des mandats d’arrêt avaient été émis contre deux ressortissants russes, poursuivis pour conspiration en vue de commettre un meurtre et usage et possession de Novichok, un puissant agent innervant.

Les deux hommes ont été identifiés comme étant Alexander Petrov et Ruslan Bochirov. Ces deux noms sont toutefois considérés comme des pseudonymes, a précisé Neil Basu lors d’un point presse. Il a montré les photos de ces deux hommes, appelant le public à les identifier.

Les deux suspects « sont arrivés à Londres le vendredi 2 mars à l’aéroport de Gatwick sur le vol SU2588« , a précisé le chef de l’antiterrorisme. Ils ont séjourné dans un hôtel avant de se rendre le 3 mars à Salisbury pour « un voyage de reconnaissance« , suspecte la police. Le 4 mars, « nous pensons qu’ils ont contaminé la porte d’entrée [du domicile de Sergueï Skripal] au Novichok » avant de quitter le pays par l’aéroport d’Heathrow le jour-même.

Laisser un commentaire