Affaire Khalifa Sall : Il soutient que sa candidature à la présidentielle est irréversible

Affaire Khalifa Sall

L’ancien maire de Dakar Khalifa Sall n’est point ébranlé par l’annonce de la tenue imminente de son procès à la Cour suprême. Moussa Tine, qui lui a rendu visite hier à la prison de Rebeuss, indique que le député Khalifa Sall lui a confié que sa candidature est irréversible.

«Malgré toutes les manoeuvres mises en œuvre, la loi de notre pays me permet d’être candidat à cette élection présidentielle de 2019. Je suis candidat. Je compte sur vous», a-t-il expliqué à son visiteur. De l’avis de Moussa Tine, le leader de Taxawu Sénégal attend sereinement son procès à la Cour Suprême. Moussa Tine estime que normalement le procès devrait se tenir au plus tôt dans six mois, au vu de la pratique et des usages.

Même si le procès se tient maintenant, Khalifa Sall pourra soulever l’exception d’inconstitutionnalité. Dans ce cas, ajoute-il, la Cour suspend le procès pour saisir le Conseil Constitutionnel. Ainsi, le procès ne pourra reprendre qu’après la décision du Conseil Constitutionnel.

Et même si la Cour Suprême ne lui donne pas raison, indique Moussa Tine, l’ancien maire de Dakar a encore trois mois pour faire un rabat d’arrêt. Il voit mal comment le pouvoir pourrait bloquer la candidature de Khalifa Sall. Car, ce n’est qu’après tout ce processus que l’on peut parler de décision définitive qui peut éventuellement invalider sa candidature.

Laisser un commentaire