Affaire Khalifa Sall : Le inconditionnels du maire de Dakar se radicalisent

Affaire Khalifa Sall

0

 

Ils sont investi le créneau de la contestation et réclame la sortie de prison de Khalifa Ababacar Sall. Ses « 18 femmes de Khalifa » et les leaders de Mankoo Taxawu Senegal, se rebiffent pour ôter celui des griffe d’une « justice arbitraire »

Des femmes ont fait bloque au boulevard de la République et dresse un mur pour barrer la circulation. On les appelle les « femmes de Khalifa Sall » qui décident de prendre part au combat contre la condamnation du maire de la capitale sénégalaise. Ce qui a valu une arrestation de dix-huit d’entre elles par la police sous « l’injonction de leur supérieur ». Une interpellation qui ne correspond pas, à en croire, l’avocat Clé dore Ly, au règlement numéro 5 de l’UEMOA.

Mais ces femmes démontrent leur attachement leur édile et comptent se battre la libération de Khalifa Ababacar Sall. Aujourd’hui, c’est au tour de Mankoo Taxawu Sénégal.  Les leaders de cette coalition exigent, eux aussi, la libération du premier magistrat de la ville de Dakar en détention depuis des mois. Malick Gackou et ses camarades sont fermes là-dessus : « Khalifa Sall doit sortir de prison sans conditions. » Le défi est lancé. L’opposition sous la houlette de Mankoo, lance l’ultimatum au président Macky Sall. Cheikh Bamba Dieye tonne : « L’opposition demande la libération immédiate et sans condition du maire de Dakar. Le sort que Macky Sall fait subir à Khalifa Sall est inadmissible, il lui met la pression pour l’inciter à changer ses convictions, ce qui est peine perdue. »

Le ton est donné. La détermination est plus que vive. Et Mano taxa wu Sénégal donne encore rendez-vous le 19 mai à leurs concitoyens. Ce jour-là, ils investiront le boulevard De Gaulle pour pauser d’autre jalons sur la route menant vers la libération du premier magistrat de la ville de Dakar. Car, pour eux, « les détenus politiques doivent être libérés et le renforcement de la démocratie ne doit pas être un vain mot ».

 

 

 

Laisser un commentaire