Affaire de la co-épouse charcutée : Salimata Diaw risque 5 ans de prison

Affaire de la co-épouse charcutée

L’affaire de la co-épouse charcutée a été plaidée, ce vendredi, devant le Tribunal de grande instance (Tgi) de Pikine-Guédiawaye. Le parquet a requis, à l’encontre de Salimata Diaw, la peine de 5 ans ferme et le paiement d’une amende de 200.000 F FCFA. Là où la partie civile, Oumou Diop a réclamé 5 millions de FCFA à titre de dommages intérêts. Le dernier mot revient au juge. Sur ce, le délibéré est attendu au 18 décembre.

Lors des débats d’audience, la prévenue, âgée de 29 ans, a reconnu les faits. Salimata Diaw, « avait assené des coups de machette, à sa co-épouse dans la matinée du 30 octobre dernier, à Thiaroye Médina, leur lieu d’habitation.Toutefois, elle a réfuté les propos qu’on lui a prêtés à l’enquête préliminaire. « Je n’ai dit que je voulais tuer Oumou Diop« , a-t-elle précisé.

La « co-épouse jalouse » a été attrait devant ladite juridiction pour coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité temporaire de travail (ITT) de 60 jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE