Deux étudiants dans la déprime : Leurs bourses ont été retirées à leur insu, via WARI

    Deux étudiants dans la déprime : Leurs bourses ont été retirées à leur insu, via WARI
    Deux étudiants se sont fait voler leurs bourses par des gérants de point de transfert d’argent WARI. Ces derniers ont retiré l’argent à leur insu.
    Il faut être sans cœur ou méconnaître les conditions dans lesquelles vivent les étudiants, pour oser détourner leurs bourses. Malheureusement, c’est ce qui est arrivé à deux étudiants qui ont déposé plainte à la police des Parcelles Assainie, pour abus de confiance.

    Ce qui est paradoxal, c’est que dans les deux cas, ce sont des gérants de boutique de transfert d’argent WARI qui sont indexés. D’ailleurs, l’un d’eux a reconnu avoir détourné la bourse de l’étudiant I. Sané, pour régler ses problèmes financiers.

    Dans le premier cas, c’est un instituteur qui a déposé plainte pour le compte de son cousin. Il a, en effet, expliqué que ce dernier qui est un étudiant et qui devait se rendre d’urgence à Kaffrine, lui avait remis sa carte d’identité nationale pour qu’il lui retire sa bourse de 280.000 francs CFA via WARI. C’est dans ces circonstances, indique l’instituteur, qu’il était allé à la boutique du sieur A. Ndiaye.

    Sur place, il a communiqué le numéro d’identification de l’étudiant au gérant. Mais aussitôt après, ce dernier lui a indiqué qu’il recevait un message d’erreur. Le gérant a alors rassuré l’instituteur qu’il s’agissait d’un problème de réseau et qu’il pouvait patienter ou revenir le soir. Mais lorsqu’il est revenu, ce dernier lui a dit que la transaction était impossible à réaliser. Entre-temps, l’étudiant est revenu. Et lorsqu’il est allé à la Direction des bourses, quelques jours après, pour plus d’informations, il a été surpris d’entendre dire que la bourse en question avait déjà été retirée. Mieux, on lui a notifié dans quel point WARI, la transaction s’est faite. Et curieusement, il s’agissait de la boutique où l’instituteur s’était rendu en premier.

    Interpellé sur la question, le gérant, A. Ndiaye, n’a pas cherché à nier les faits. Il a, en effet, avoué avoir retiré la bourse de l’étudiant pour régler ses problèmes personnels, renseigne Vox Populi.

    Une autre affaire similaire a également été instruite le 12 février, contre le sieur M. Touré, qui est gérant d’un point WARI. Etudiant de son état, A. Diop a soutenu dans sa plainte, qu’au retour des fêtes de Noel, il a été informé que sa bourse de 107.000 francs CFA a été virée. C’est ainsi qu’il s’est rendu dans un point WARI à Soprim Extension, pour la retirer. Mais sur place, on lui a dit que ce n’était pas disponible. Ce après quoi, il est allé à Ecobank pour se renseigner. C’est là qu’on lui a expliqué que la bourse a été retirée le 9 janvier, dans une boutique WARI.

    Laisser un commentaire