L’ambassadeur Taleb Barrada sur l’adhésion du Royaume chérifien à la Cedeao : «Le Maroc est un investisseur potentiel dans la région, il n’est pas un commerçant»

L’ambassadeur Taleb Barrada sur l’adhésion du Royaume chérifien à la Cedeao : «Le Maroc est un investisseur potentiel dans la région, il n’est pas un commerçant»

«Le Sénégal n’a absolument pas à s’inquiéter de l’entrée du Maroc dans la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao)», rassure l’ambassadeur du Maroc au Sénégal. Son Excel­lence Taleb Barrada explique qu’au-delà du commerce, le Maroc vise surtout l’investissement en Afrique pour renforcer la coopération sud-sud. «Pour l’instant, sa demande d’adhésion a été faite sur le plan politique, mais le Maroc est un investisseur potentiel dans la région. Il n’est pas un commerçant. Nous commerçons à raison de moins de 6% avec la partie Cedeao. Si nous avons demandé à adhérer à la Cedeao, c’est pour poursuivre notre élan d’investissement que le pays a commencé depuis l’avènement de Sa Majesté le Roi Mohamed VI en 1999», a dit hier Taleb Barrada à la cérémonie de lancement de la caravane pour l’incitation à l’investissement en Afrique, organisée par le Club des investisseurs marocains à l’étranger, en partenariat avec des hommes d’affaires marocains et africains.
Le diplomate assure que son pays s’intéresse à l’investissement et à la création d’emplois pour contribuer au développement économique des pays où il investit. Le Club des investisseurs marocains à l’étranger cible le privé national et souhaite nouer des partenariats avec ses membres. L’agriculture, l’artisanat, la formation, l’industrie et l’enseignement sont les secteurs ciblés par ce partenariat.
Placée sous le thème «Tous pour le développement du continent», la caravane pour l’incitation à l’investissement en Afrique lancée hier va sillonner toute l’Afrique. «Nous sommes en train de stopper l’émigration. Nous ne voulons pas voir des Africains souffrir comme nous avons souffert en France», a lâché le président du club, Rami Bou­chaib.
L’ambassadeur Taleb Barrada sur l’adhésion du Royaume chérifien à la Cedeao dans sa déclaration : «Le Maroc est un investisseur potentiel dans la région, il n’est pas un commerçant» a d’une part raison.

Laisser un commentaire